Le Bayern n'a pas oublié

  • A
  • A
Le Bayern n'a pas oublié
Partagez sur :

Battu la saison dernière en finale de la Ligue des champions par l'Inter Milan (0-2), le Bayern Munich rêve de sortir les Nerazzurri en huitièmes de finale de cette édition 2011. Vainqueurs à l'aller à Giuseppe-Meazza (1-0), les Bavarois, qui ont atomisé Hambourg samedi en Bundesliga (6-0), reçoivent les Lombards mardi à l'Allianz Arena avec l'étiquette de grand favori. Mais l'Inter n'a peut-être pas dit son dernier mot.

Battu la saison dernière en finale de la Ligue des champions par l'Inter Milan (0-2), le Bayern Munich rêve de sortir les Nerazzurri en huitièmes de finale de cette édition 2011. Vainqueurs à l'aller à Giuseppe-Meazza (1-0), les Bavarois, qui ont atomisé Hambourg samedi en Bundesliga (6-0), reçoivent les Lombards mardi à l'Allianz Arena avec l'étiquette de grand favori. Mais l'Inter n'a peut-être pas dit son dernier mot. Distancé par le Borussia Dortmund dans la course au titre de champion d'Allemagne, le Bayern Munich, actuellement quatrième à seize points du leader de la Bundesliga, n'a pas pour autant tirer une croix définitive sur la fin de saison. Sortis en demi-finale de la Coupe d'Allemagne par Schalke 04, les hommes de Louis Van Gaal, qui a d'ores et déjà annoncé qu'il quitterait le club cet été, misent tout sur la Ligue des champions. Finalistes malheureux en 2010, les Bavarois sont en passe de prendre leur revanche sur leur bourreau, l'Inter Milan, au stade des huitièmes de finale. Vainqueurs à l'aller en Italie (1-0), grâce à un but de Mario Gomez en toute fin de match, Franck Ribéry et ses coéquipiers sont en très bonne position avant le match retour prévu ce mardi. D'autant plus que les Munichois ont réalisé une démonstration de force ce samedi en championnat face à Hambourg (6-0), grâce à un duo Robben-Ribéry en très grande forme. Auteurs à eux deux de quatre buts, dont trois du Néerlandais, les deux milieux de terrain, qui enchaînent enfin les matches après de multiples pépins physiques, pourraient être l'arme fatale du Bayern en cette fin de saison. Une doublette qui devrait mettre à mal la défense intériste privée de ses deux piliers, Walter Samuel, blessé de longue date, et Lucio. Le Brésilien s'est blessé au muscle fessier face à Brescia samedi (1-1) et ne pourra donc pas affronter le Bayern, où il a joué cinq saisons avant de rejoindre la Lombardie en 2009. Schweinsteiger: "Prouver qu'on est meilleur que l'Inter Milan" En revanche, Diego Milito, victime d'une élongation à la cuisse gauche il y a plus d'un mois, est quant à lui de retour. Bourreau des Bavarois l'an dernier avec un doublé en finale, l'Argentin espère de nouveau leur jouer un mauvais tour. Mais la mission des Nerazzurri s'annonce particulièrement ardue car les Munichois n'ont jamais été éliminés sur la scène européenne après avoir remporté le match aller (en 20 confrontations) et sont bien décidés à rendre à l'Inter la monnaie de sa pièce. "Au moment du tirage au sort, quand on a vu qu'on tombait face à l'Inter Milan, on bouillait à l'intérieur parce qu'on savait qu'on avait l'occasion de prendre notre revanche sur la finale, confie ainsi Bastian Schweinsteiger sur le site de l'UEFA. On peut prouver qu'on est meilleur que l'Inter Milan, poursuit l'infatigable milieu relayeur. C'est sûr qu'ils ont de très bons joueurs, comme Sneijder, Eto'o et d'autres... A Madrid, ils avaient tout simplement mis en place une meilleure tactique que nous. Cette fois c'est différent (...) Avec cette victoire 1-0, tout sera différent d'un point de vue tactique, ici à Munich". Un art dans lequel les clubs italiens sont souvent supérieurs. Mais il en faudra peut-être un peu plus du côté de l'Inter pour espérer accéder au prochain tour.