Le Bayern lâche Van Gaal

  • A
  • A
Le Bayern lâche Van Gaal
Partagez sur :

Déjà partant en juin prochain, Louis van Gaal ne finira pas la saison avec le Bayern Munich. Les dirigeants du club bavarois ont préféré le remplacer au lendemain d'un nul frustrant à Nuremberg (1-1) lors de la 29e journée de Bundesliga. Quatrième, le Bayern est à un point d'Hanovre, troisième et dernier qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Le risque de manquer cette compétition était devenu trop grand...

Déjà partant en juin prochain, Louis van Gaal ne finira pas la saison avec le Bayern Munich. Les dirigeants du club bavarois ont préféré le remplacer au lendemain d'un nul frustrant à Nuremberg (1-1) lors de la 29e journée de Bundesliga. Quatrième, le Bayern est à un point d'Hanovre, troisième et dernier qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Le risque de manquer cette compétition était devenu trop grand... La désillusion de trop... Longtemps mis sur la sellette avant d'être confirmé à son poste jusqu'en fin de saison, Louis van Gaal n'aura pas résisté à ce nouveau match nul du Bayern face au rival bavarois Nuremberg, samedi (1-1). Un résultat frustrant, surtout après l'ouverture du score de Thomas Müller après cinq minutes de jeu, qui relègue de nouveau le club à la quatrième place, aux portes de la Ligue des Champions qu'Hanovre, troisième, rêve de s'offrir. Impensable pour le club le plus titré du pays (vingt-deux couronnes nationales), obligé de participer à la plus prestigieuse compétition continentale pour conserver sa place parmi les plus grands clubs européens. Ce dimanche matin, le magazine allemand Kicker annonce ainsi sur son site internet le départ immédiat de Van Gaal, décidé après une entrevue entre les administrateurs Karl-Heinz Rummenigge et Karl Hopfner, le président Uli Hoeness et le directeur sportif Christian Nerlinger. Une information également relayée par le Süddeutsche Zeitung et le Bild am Sonntag, deux des principaux journaux allemands. Le club confirme moins d'une heure plus tard via un communiqué publié sur son site officiel: "Le conseil, le directeur des sports et le président du FC Bayern Munich ont pris cette décision ensemble. Après le match nul 1-1, samedi à Nuremberg, le glissement à la 4e place et le risque de ne pas atteindre l'objectif minimum, la qualification pour l'UEFA Champions League, cette décision a été prise pour le bien du Bayern". Ce changement aurait été immédiatement communiqué à Van Gaal. Une réunion sans effet avec les cadres Une annonce finalement sans grande surprise puisque les dirigeants avaient déjà mis la pression cette semaine, organisant une réunion avec Lahm, Schweinsteiger, Ribéry et Robben pour leur rappeler la nécessité d'une qualification en C1, trois saisons seulement après une participation à la moins prestigieuse Coupe de l'UEFA. Les comptes comme les supporters ne supporteraient pas un nouveau raté, d'autant que la finale 2012 de la compétition aura lieu à ... Munich ! Peine perdue au vu de la prestation à Nuremberg, marquée par l'expulsion de Robben en fin de match pour insultes envers l'arbitre. Bien loin d'une fin de saison dernière exceptionnelle pour Van Gaal... Le Néerlandais, arrivé à l'été 2009, avait conduit le Bayern au titre, un an après que le club eut échoué face à un surprenant Wolfsburg, porté par un duo Grafite-Dzeko stratosphérique. A cette nouvelle consécration, l'ancien entraîneur du Barça avait ajouté une victoire en Coupe d'Allemagne et surtout une finale de Ligue des Champions, une première depuis le dernier succès du club bavarois en 2001. Perdue contre l'Inter Milan (2-0), cette finale à Madrid aura été le sommet du passage de Van Gaal. Des hommes de l'ombre pour finir la saison Incapable de confirmer, confronté aux blessures récurrentes de ses leaders, Ribéry et Robben en tête, critiqué pour sa dureté tant à l'entraînement que pour ses relations avec son effectif (Toni, Van Bommel et Demichelis notamment ont préféré partir, Gomez puis Klose ont été relégués sur le banc, Tymoschuk comme d'autres a été décrié publiquement), l'ancien homme fort de l'Ajax lors de la dernière période dorée du club de Johann Cruyff (1991-1997) aura sombré avec ses idées. Distancé par Dortmund dans la course au titre, éliminé par l'Inter Milan en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, sorti par Schalke 04 en demi-finale de la Coupe, le Bayern s'apprête à terminer la saison sans trophée... La fin du championnat s'annonce des plus chaudes à l'Allianz Arena. Leverkusen, deuxième, Francfort, le rival Schalke, le promu Sankt Pauli en lutte pour son maintien et Stuttgart également en danger se dressent sur la route du Bayern. Un chemin périlleux pour reprendre un point à Hanovre qui n'a rien à perdre. Charge à Andries Jonker, ancien adjoint, et Hermann Gerland, légendaire formateur du club, d'assurer l'intérim en attendant l'arrivée de Jupp Heynckes cet été... L'actuel entraîneur du Bayer Leverkusen n'a plus qu'à croiser les doigts pour que sa future équipe termine la saison en trombe.