Le Bayern est incroyable

  • A
  • A
Le Bayern est incroyable
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Mené 0-3, le Bayern a réussi à marquer deux buts et à sortir MU.

LIGUE DES CHAMPIONS - Mené 0-3, le Bayern a réussi à marquer deux buts et à sortir MU. Il n'y a donc pas que sur le papier que Manchester United pouvait trembler. En trois visites à Old Trafford, le Bayern Munich ne s'était jamais incliné, enregistrant deux nuls et une victoire lors de ses trois visites dans le nord de l'Angleterre. Surtout, les Red Devils étaient censés être privés de leur fer de lance, l'irrésistible Wayne Rooney, touché aux ligaments de la cheville droite lors d'un match aller remporté par les Allemands (2-1). Mardi, Sir Alex Ferguson avait écarté la participation de l'homme aux 34 buts cette saison. Le technicien écossais a finalement bluffé, le buteur anglais de 24 ans faisant mentir les médias sportifs du monde entier en débutant la rencontre. Le natif de Liverpool aura donc vécu sur le terrain l'entame de match idéale des siens, trois minutes suffisant aux champions d'Angleterre pour faire leur retard. Le temps pour Rafael de servir Rooney dont la remise est parfaitement exploitée par une autre surprise du onze de départ, Darron Gibson, qui contrôle avant de tromper Butt d'une lourde frappe du droit depuis l'entrée de la surface (1-0, 3e). A peine 180 secondes de jeu et voilà les Diables Rouges idéalement lancés dans un début de match rendu parfait par un deuxième but, inscrit quatre minutes plus tard. Sur le côté droit, Valencia travaille Badstuber, temporise avant de délivrer un centre que Nani reprend d'une magnifique Madjer pour le deuxième but (2-0, 7e). Robben, l'homme providentiel Les Mancuniens continuent à attaquer et enfoncent même le clou grâce à un Nani aux jambes de jeu. Sur une touche de Rafael, Valencia élimine Demichelis en s'emmenant le ballon avant de centrer en retrait. Si Rooney est trop court, le Lusitanien place un tir limpide du droit sous la transversale d'un Butt impuissant (3-0, 41e). Mené trois buts à rien, le Bayern semble avoir abandonné toute chance de qualification. Pourtant, l'espoir renaît des pieds du buteur providentiel du match aller, Ivica Olic. Sur une déviation de la tête signée Müller, le Croate se joue de Carrick avant de tromper Van der Sar d'une demi-volée en angle fermé (3-1, 43e). Toujours provisoirement qualifié, MU n'en reste pas moins sous la menace puisqu'à la pause, un seul petit but suffit au bonheur des Bavarois. Franck Ribéry et les siens ont des raisons d'espérer à l'entame de la seconde période, surtout que Rafael pénalise le géant anglais en écopant d'un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion après un tirage de maillot sur l'international français (50e). Le jeune latéral brésilien de 19 ans ne le sait pas encore mais son carton rouge fait office de tournant de la rencontre. En infériorité numérique, MU subit et à force de pousser, les Allemands sont finalement récompensés. Et de quelle manière. Sur un corner de Ribéry, Robben place une reprise de volée magistrale hors de portée de Van der Sar (3-2, 74e). MU ne s'en relèvera pas alors que le Bayern découvre les joies du qui perd gagne dans le théâtre des rêves. Tombeur d'une formation anglaise qui manquera les demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions européennes pour la première fois depuis 2006, le club bavarois, leader de Bundesliga, va désormais pouvoir savourer son exploit et aborder une fin de saison pleine de promesses. Les Lyonnais, battus à Bordeaux (1-0) mais qualifiés grâce à leur victoire du match aller (3-1), sont prévenus : ce Bayern est capable de tout. Du pire mais également du meilleur...