Le Bayern en balade

  • A
  • A
Le Bayern en balade
Partagez sur :

Grâce à son quatuor offensif Robben-Müller-Gomez-Ribéry, le Bayern Munich a aplati Hoffenheim (4-0), samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les Bavarois montent provisoirement sur le podium, en attendant les résultats de Mayence et Hanovre. Le Borussia Dortmund, assuré de conserver sa place de leader, cherchera à maintenir l'écart en déplacement à Kaiserslautern, à 18h30.

Grâce à son quatuor offensif Robben-Müller-Gomez-Ribéry, le Bayern Munich a aplati Hoffenheim (4-0), samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les Bavarois montent provisoirement sur le podium, en attendant les résultats de Mayence et Hanovre. Le Borussia Dortmund, assuré de conserver sa place de leader, cherchera à maintenir l'écart en déplacement à Kaiserslautern, à 18h30. La semaine passée, Cologne avait mis fin à une série de sept matches sans défaite - toutes compétitions confondues - du Bayern Munich (3-2). Un Bayern certes largué par Dortmund au classement, mais revenu jouer la qualification pour la Ligue des champions après des débuts dramatiques - 12e après 7 journées. Avant la réception d'Hoffenheim, une équipe qui ne réussit pas tellement aux Munichois, la question était donc de savoir si la défaite à Cologne n'était qu'un accident, ou bien le début d'une nouvelle série noire. Visiblement, ce revers n'était qu'un hic, tant la démonstration de force des partenaires de Franck Ribéry, titulaire, a été étincelante (4-0). Robben y va de son doublé En même temps, comment pourrait-il en être autrement quand Louis van Gaal aligne un triangle de rêve avec Arjen Robben et Franck Ribéry sur les côtés, Thomas Müller entre les deux et Mario Gomez en pointe ? La preuve, les quatre buts inscrits ce samedi après-midi impliquent au moins l'un des quatre joueurs. Si ce n'est les trois quarts, à l'image du premier, marqué au bout de deux minutes, et résultat d'un travail à trois, avec Müller qui décalait Robben sur la droite, dont le centre devant la cage était repris par Gomez (2e), celui pour qui Chelsea aurait proposé 42 millions d'euros au mercato. Forts de ce début de match canon, les Munichois déroulaient. Ribéry trouvait Müller qui trompait Starke du droit (15e), avant que Robben ne finisse le boulot. Seul comme un grand, celui que Chelsea aurait peut-être dû garder à l'époque profitait d'un ballon récupéré par Lahm près de la ligne médiane pour passer en revue la défense adverse avant de fixer Starke (63e). Pour couronner le tout, Ribéry trouvait Robben côté opposé. Le Néerlandais contrôlait, puis enroulait du gauche une somptueuse frappe en pleine lucarne opposée (81e). Et voilà le quatuor magique du Bayern à l'oeuvre. Uli Hoeness pouvait sourire en tribunes. Le Bayern Munich monte provisoirement sur le podium, en attendant les résultats de Mayence et Hanovre, dimanche. Seules ombres au tableau, les victoires des concurrents directs, le Bayer Leverkusen à Francfort (0-2) et Hambourg à Wolfsburg (0-1). Des Loups qui continuent d'hurler à la mort, même après le départ de l'Anglais Steve McClaren.