Le Bayern décuple le plaisir

  • A
  • A
Le Bayern décuple le plaisir
Partagez sur :

Porté par un Franck Ribéry inspiré, le Bayern Munich s'est offert le scalp de Manchester City (2-0), mardi à l'Allianz Arena. Bousculés en entame, les Bavarois se sont réveillés et ont fait plier le club anglais grâce à la redoutable efficacité de Mario Gomez, auteur d'un doublé. Les Allemands sont plus que jamais leaders du groupe A de la Ligue des champions avec 6 points, soit 2 de plus que Naples, tombeur de Villarreal (2-0).

Porté par un Franck Ribéry inspiré, le Bayern Munich s'est offert le scalp de Manchester City (2-0), mardi à l'Allianz Arena. Bousculés en entame, les Bavarois se sont réveillés et ont fait plier le club anglais grâce à la redoutable efficacité de Mario Gomez, auteur d'un doublé. Les Allemands sont plus que jamais leaders du groupe A de la Ligue des champions avec 6 points, soit 2 de plus que Naples, tombeur de Villarreal (2-0). La muraille bavaroise était trop haute. Fort de neuf victoires de rang toutes compétitions confondues sans avoir encaissé le moindre but avant de recevoir Manchester City, le Bayern Munich a surfé la vague du succès ce mardi. Le tube de l'été bavarois se prolonge désormais en hit automnal alors que les protégés de Jupp Heynckes ont pris la mesure des Citizens dans l'opposition de style qui faisait office de choc du groupe A de la Ligue des champions. Nouveau riche ambitieux en construction, City est tombé sur un os mardi: une glorieuse formation allemande au collectif parfaitement huilé qui a profité de cette sortie devant son public pour porter sa série à dix victoires de rang. L'entame du match laisse pourtant penser que les Citizens ne sont pas venus à l'Allianz Arena pour faire du tourisme. Les co-leaders de Premier League prennent rapidement le jeu à leur compte et dominent les débats. Les Anglais sont ainsi les premiers à s'illustrer, Neuer devant s'employer pour capter le tir de Dzeko, bien servi par Richards (4e). Le latéral droit tente ensuite sa chance mais sa tête sur corner est trop molle (15e). Discrets, les Bavarois attendent la demi-heure de jeu pour passer à l'attaque. Et de quelle manière ! Commence alors un déluge d'occasions qui coïncide avec le réveil de Ribéry. Ribéry éclipse Nasri Sur sa lancée des dernières semaines, le n°7 bavarois est au four et au moulin, à l'origine comme à la conclusion des actions. Sa première tentative est repoussée par Hart (31e), sa deuxième action le voit réaliser un grand pont sur Barry avant d'offrir le cuir à Müller, dont le tir est contré par Kompany (35e). Un défenseur belge qui viendra couper la course de l'international français dans la zone de vérité, sans émouvoir M. Kassai, l'arbitre de cette rencontre (44e). Le Boulonnais s'agace mais, six minutes plus tôt, un de ses nombreux coups d'éclat de la soirée avait permis de débloquer la situation: un travail côté gauche conclu par une frappe du droit, repoussée par Hart. Müller reprend mais bute à son tour sur le portier anglais qui s'incline face à l'opportunisme de Gomez, bien placé au second poteau (1-0, 38e). Le serial buteur allemand, inarrêtable depuis le début de saison avec notamment 8 buts inscrits en 6 matches de Bundesliga, remettra le couvert juste avant le repos. Sur un coup franc botté par Kroos, Van Buyten coupe de la tête au premier poteau. Hart repousse mais offre une nouvelle fois le ballon à l'ancien artificier de Stuttgart, qui ne se fait pas prier pour signer un doublé à bout portant (2-0, 45+1e). La confiance a définitivement changé de camp et les Citizens, accrochés sur leur pelouse par Naples (1-1) pour leurs premiers pas en Ligue des champions, le 14 septembre dernier, sont réduits au rôle de sparring-partners, Nasri, très discret, perdant son duel à distance avec un omniprésent Ribéry, ovationné au moment de quitter l'aire de jeu pour céder sa place à Robben (90e). Une juste récompense pour l'ancien Marseillais, qui laissera ses partenaires s'illustrer dans le deuxième acte. Gomez rate le triplé d'un rien en deux occasions, la première fois en expédiant hors-cadre une reprise de l'extérieur du pied sur un centre de Lahm (58e), la seconde en voyant le meilleur Citizen du soir, Hart, se détendre pour empêcher son coup de tête d'atteindre la cible (79e). Le portier de la sélection aux Trois Lions se distingue entre-temps en déviant la lourde frappe de Schweinsteiger (72e). La messe est dite pour des Citizens qui poursuivent leur apprentissage du plus haut niveau. Le Bayern, lui, semble déjà décidé à tout mettre en oeuvre pour ne pas rater un rendez-vous capital: la finale de la Ligue des champions, le 19 mai prochain, dans son somptueux écrin de l'Allianz Arena.