Le Bayern chasse la crise

  • A
  • A
Le Bayern chasse la crise
Partagez sur :

Les derniers remous médiatiques n'y ont rien fait, le Bayern a prolongé sa série d'invincibilité en Bundesliga, samedi, en dominant Francfort dans le cadre de la 14e levée (4-1). Une victoire signée avec autorité qui permet aux Munichois de remonter au cinquième rang, à distance respectable toutefois de Hanovre, Leverkusen et Mayence, lointains dauphins d'un Borussia Dortmund qui a de son côté enfoncé Moenchengladbach (4-1).

Les derniers remous médiatiques n'y ont rien fait, le Bayern a prolongé sa série d'invincibilité en Bundesliga, samedi, en dominant Francfort dans le cadre de la 14e levée (4-1). Une victoire signée avec autorité qui permet aux Munichois de remonter au cinquième rang, à distance respectable toutefois de Hanovre, Leverkusen et Mayence, lointains dauphins d'un Borussia Dortmund qui a de son côté enfoncé Moenchengladbach (4-1). C'est un paradoxe. Nettement distancé dans la course au titre tant Dortmund, leader du haut de ses 12 victoires en 14 matches, écrase la Bundesliga, le Bayern progresse pourtant à une cadence honorable depuis la 7e journée et son dernier revers concédé devant... les Borussen. Depuis ce 3 octobre en effet, Munich a signé trois matches nuls et quatre succès, le dernier en date ce samedi face à Francfort (4-1). Une régularité retrouvée qui tend à nuancer l'atmosphère de crise qui pèse sur le champion d'Allemagne ces temps-ci. Alors que Louis van Gaal n'a pas hésité à tenir cette semaine des propos désobligeants à l'égard de Ribéry et Schweinsteiger, deux des pièces maîtresses de son effectif, avant que le Bayern ne tombe à Rome en Ligue des Champions après avoir mené de deux buts (3-2), le club cher à Franz Beckenbauer a su livrer une prestation de grande qualité, samedi, lors de la 14e journée de Bundesliga. Une victoire aux allures de correction face à un Eintracht pourtant efficace en ce début d'exercice et flanqué du meilleur buteur du moment outre-Rhin: Gekas. L'attaquant grec n'a d'ailleurs pas manqué de s'illustrer à l'Allianz Arena, trouvant la faille pour la 11e fois de la saison (33e) dans la foulée de l'ouverture du score de Tymoschuk pour les locaux (29e). Seulement face à des Bavarois déchainés, Francfort n'a pu soutenir la comparaison plus d'une heure. Le temps pour Müller (59e) et Gomez (61e), opportunistes à la réception de frappes repoussées signées Kroos et Ribéry, de concrétiser l'étouffante domination munichoise - le second ayant au passage inscrit son 15e but en 11 sorties, le 9e cette saison en championnat. Bénéficiaire d'une passe décisive d'un Ribéry auteur d'un match convaincant huit jours après son retour de blessure, Tymoschuk s'est ensuite chargé de saler l'addition (88e). De quoi légitimer la cinquième position du Bayern au classement malgré un début de saison des plus poussifs. Si Hanovre, tombeur de Fribourg (3-0), et Leverkusen, poussé au match nul par Hoffenheim (2-2), se trouvent désormais à portée de victoire, le dauphin mayençais, qui a confirmé sa relance devant Nuremberg vendredi soir (3-0), et surtout le leader Dortmund, bourreau dans la soirée de la lanterne rouge Moenchengladbach (4-1), restent hors d'atteinte pour les troupes de Louis van Gaal. Mais que dire alors de Schalke 04 et du VfB Stuttgart, battus respectivement par Kaiserslautern (5-0) et Hambourg (4-2) ce week-end ? Pour ces deux têtes d'affiche présumées de la Bundesliga, la crise est bel et bien une réalité cette saison.