Le Bayern au rendez-vous

  • A
  • A
Le Bayern au rendez-vous
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Victorieux à Schalke (2-1), le Bayern est de nouveau leader du championnat.

BUNDESLIGA - Victorieux à Schalke (2-1), le Bayern est de nouveau leader du championnat. La Veltins-Arena, jardin du leader de Bundesliga avant la 29e journée, Schalke 04, était chauffée à blanc pour la réception du dauphin, le Bayern Munich. Un parfum de finale du championnat flottait dans la Ruhr alors que Schalke 04 avait l'occasion de prendre cinq points d'avance en tête du classement en cas de succès sur l'illustre formation bavaroise. Il n'en sera finalement rien, les joueurs de Louis van Gaal ayant parfaitement négocié ce qui ressemblait à un tournant dans la fin de saison des partenaires de Franck Ribéry. Un international tricolore titulaire au coup d'envoi qui n'a besoin que de 25 minutes pour confirmer son retour en forme, quatre jours après un coup franc heureux inscrit contre Manchester United. Bien placé sur un mauvais renvoi de la défense locale, l'ancien chouchou du Stade Vélodrome contrôle de la poitrine et enchaîne avec une volée du droit qui ne laisse aucune chance à Neuer (0-1, 25e). Commencent alors six minutes de folie à Gelsenkirchen puisque dans la foulée de l'ouverture du score, le Bayern enfonce le clou. Olic, servi à la limite du hors-jeu, fixe le portier adverse avant de délivrer un caviar à Müller qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide (0-2, 26e). Le Bayern résiste jusqu'au bout La tête sous l'eau, Schalke s'appuie sur le meilleur buteur de Bundesliga, Kevin Kuranyi, pour s'oxygéner. Servi par Rafinha, l'avant-centre convertit un centre d'une tête décroisée aussi précise que bénéfique pour des Königsblauen qui reviennent dans le coup (1-2, 31e). Surtout que les Bavarois se compliquent la tâche, la faute à la nervosité d'Altintop. Virevoltant face aux Red Devils mardi, le Turc s'illustre en quittant prématurément ses partenaires, la faute à un premier avertissement pour un geste d'humeur sur l'arbitre assistant (34e) suivi d'une nouvelle biscotte pour un croc en jambe sur Rafinha (41e). Réduit à dix, le Bayern voit les assauts de Schalke se répéter et la pause offre un peu de répit à une arrière-garde bavaroise pilonnée. Au retour des vestiaires, les troupes de Felix Magath confisquent le ballon à leur adversaire mais ne parviennent pas à faire plier une défense qui résiste jusqu'au coup de sifflet final. Dix jours après s'être imposé (1-0) à Gelsenkirchen en demi-finale de la Coupe d'Allemagne, le Bayern remet le couvert au meilleur des moments. Voilà en effet les Bavarois leaders de Bundesliga à quatre jours d'un déplacement à Old Trafford et à une semaine d'un nouveau voyage périlleux, sur le terrain d'un Bayer Leverkusen qui figure au troisième rang de la hiérarchie d'outre-Rhin.