Le Bayern à toute vitesse

  • A
  • A
Le Bayern à toute vitesse
Partagez sur :

Grâce à un bon Franck Ribéry, auteur d'un doublé, et un Mario Gomez encore intenable et qui a signé un quadruplé, le Bayern Munich a atomisé Fribourg (7-0), ce samedi, lors de la 5e journée de Bundesliga. Le club bavarois profite en plus du faux pas du champion Dortmund face au Hertha Berlin (2-0) pour prendre cinq points d'avance sur son rival, tout en mettant la pression sur Schalke, qui joue dimanche face à Wolfsburg.

Grâce à un bon Franck Ribéry, auteur d'un doublé, et un Mario Gomez encore intenable et qui a signé un quadruplé, le Bayern Munich a atomisé Fribourg (7-0), ce samedi, lors de la 5e journée de Bundesliga. Le club bavarois profite en plus du faux pas du champion Dortmund face au Hertha Berlin (2-0) pour prendre cinq points d'avance sur son rival, tout en mettant la pression sur Schalke, qui joue dimanche face à Wolfsburg. Qu'on se le dise, le Bayern nouveau est arrivé ! Et à quelques jours du début de la Ligue des champions, pour laquelle le club bavarois a décroché son billet en éliminant Zurich en tour de barrages, le constat est forcément important pour ses dirigeants, avides de vivre une finale européenne dans leur antre de l'Allianz-Arena en mai prochain. Ce samedi, le géant munichois a réalisé une véritable démonstration lors de la 5e journée de championnat en étouffant un collectif de Fribourg devenu rapidement spectateur. Bien loin d'un début extrêmement poussif contre Mönchengladbach lors de la première journée où il avait été surpris (1-0). Un mois plus tard, Jupp Heynckes a visiblement su imposer ses idées. Son Bayern a de l'allure avec son jeu en passes courtes, ses accélérations et un Toni Kroos revigoré dans son rôle de meneur de jeu. L'arrivée de celui qui fut son ancien entraîneur (lors d'un prêt à Leverkusen en 2009-2010) n'y est sans doute pas étrangère... Il n'a d'ailleurs fallu que huit minutes à l'ancien prodige de Karlsruhe et aux Bavarois pour prendre les devants, Gomez s'illustrant déjà pour le début du festival, reprenant une offrande de Kroos faisant suite à un joli travail de Schweinsteiger et Müller (1-0). Séduisant, dominant outrageusement en profitant de l'apathie des joueurs de la Forêt Noire pour gagner quasiment tous les duels, le recordman de titre en Bundesliga fait le break avant l'heure de jeu. Gomez accélère et pénètre dans la surface légèrement sur la droite avant de servir Ribéry, seul face au but. Ribéry-Gomez, à toi, à moi... A la limite du hors-jeu sur le service de l'Allemand, l'ancien Marseillais manque quelque peu son contrôle mais résiste au retour de Krmas pour marquer d'une petite talonnade malgré la tentative de sauvetage sur la ligne de Nicu (2-0, 26e). En verve, le Bleu se met de nouveau en évidence avant la pause. Servi sur la gauche de la surface, Ribéry manque son contrôle mais parvient ensuite à se jouer de Nicu via un habile grand pont, avant de tromper Baumann (3-0, 41e). La leçon se poursuit après la pause, Gomez endossant son costume de bourreau pour inscrire un quadruplé, deux semaines après son triplé face à Kaiserslautern. Ribéry lui rend sa passe décisive avec un ballon cadeau face au pauvre Baumann, fusillé à bout portant (4-0, 52e), puis l'ancien attaquant de Stuttgart profite d'une frappe contrée transformée en lob pour corser une addition déjà salée (5-0, 55e). En guise d'ultime supplice, l'international transforme un penalty obtenu par Thomas Müller pour une faute de l'ancien Auxerrois Garra Dembelé, ne tremblant pas au moment de le frapper de nouveau après que sa première tentative ait été invalidée par l'arbitre (6-0, 72e). Fin du spectacle ? Même pas, la recrue Petersen y allant de son but en toute fin de match (7-0, 90e). L'Allianz-Arena pouvait exulter, d'autant que le Borussia Dortmund a été surpris par le Hertha Berlin sur sa pelouse du Signal Iduna Park (2-1). Avec cette victoire, couplée à la bévue du champion en titre, le Bayern compte déjà cinq points d'avance sur les "Schwarz und Gelben", prenant provisoirement les commandes dans l'attente du résultat de Schalke face à Wolfsburg, dimanche. Villareal, hôte des Bavarois en Ligue des Champions, mercredi, peut s'inquiéter...