Le Bayer s'en remettra-t-il ?

  • A
  • A
Le Bayer s'en remettra-t-il ?
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Après avoir chuté pour la première fois, le Bayer est à la relance.

BUNDESLIGA - Après avoir chuté pour la première fois, le Bayer est à la relance. Leverkusen n'est plus une exception au sein des cinq grands championnats continentaux. Seule équipe du gratin européen encore invaincue à ce stade avancé de la saison, le Bayer est tombé dimanche dernier sur la pelouse de Nuremberg, touché à trois reprises par Choupo-Moting, deux fois, et Tavares avant les insuffisantes répliques de Kiessling et Helmes (3-2). Une fin de série brutale alors que les coéquipiers de Tranquillo Barnetta restaient sur 13 victoires et 11 matches nuls dans le strict cadre de la Bundesliga. Pas toujours séduisante dans le jeu mais d'une redoutable combativité, la formation rhénane était jusqu'alors passée entre les gouttes, établissant même un nouveau record national en matière d'invincibilité au soir de la 21e levée de championnat. Une référence qui datait pourtant de la saison 1988-1989, établie par un Bayern Munich alors emmené par un certain Jupp Heynckes... L'entraîneur actuel du Bayer qui lui n'avait plus connu la défaite en Bundesliga depuis le 27 janvier 2007, lorsqu'il officiait encore sur le banc du Borussia Moenchengladbach. Une dernière ligne droite de folie A dire vrai, le souffle du boulet s'était fait sentir tant de fois lors des semaines précédentes qu'une telle issue était prévisible. Mis sous pression par un Bayern invulnérable en championnat depuis le 26 septembre et vainqueur 10 fois lors de ses 12 dernières sorties, Leverkusen s'était contenté du partage des points à trois reprises – en quatre journées - avant de tomber face à une équipe de Nuremberg promue et relégable avant le coup d'envoi. Un passage à vide d'autant plus lourd de conséquences que Schalke 04, à l'instar de Munich, n'a pas baissé le pied dans le même temps, avec huit victoires enregistrées en l'espace de onze levées. Là réside évidemment le premier souci d'un Bayer déchu de son trône et précipité ce week-end au troisième rang, à un point du club de Gelsenkirchen et trois longueurs du Bayern. A plus forte raison si l'on considère le calendrier à venir de la formation qui trusta le fauteuil de leader sans discontinuer du 8e au 23e acte. Lors des cinq prochaines journées, outre un déplacement à Francfort, les hommes de Jupp Heynckes devront honorer des rendez-vous avec Hambourg, Dortmund, Schalke et le Bayern, soit leurs deux poursuivants directs et leurs deux devanciers au classement. Un programme très peu digeste qui, bien négocié, pourrait néanmoins porter Leverkusen vers son tout premier titre de champion d'Allemagne. Après 106 ans d'existence.