Le Bayer peut encore y croire

  • A
  • A
Le Bayer peut encore y croire
Partagez sur :

La 31e journée de Bundesliga a retardé le sacre de Dortmund, battu 1-0 chez la lanterne rouge Moenchengladbach. De son côté, le Bayer Leverkusen, certes bousculé, a néanmoins fait le boulot, vainqueur 2-1 sur sa pelouse pour préserver un semblant de suspense à trois levées du verdict. Le Bayern a du reste encore déçu.

La 31e journée de Bundesliga a retardé le sacre de Dortmund, battu 1-0 chez la lanterne rouge Moenchengladbach. De son côté, le Bayer Leverkusen, certes bousculé, a néanmoins fait le boulot, vainqueur 2-1 sur sa pelouse pour préserver un semblant de suspense à trois levées du verdict. Le Bayern a du reste encore déçu. Mats Hummels, le défenseur du BvB, avait vu juste: "Je ne crois pas que le titre puisse nous échapper, mais il existe encore un risque que Leverkusen revienne. Ils ne nous feront aucun cadeau." Effectivement, le Bayer s'est relevé une semaine après la gifle reçue à l'Allianz-Arena de Munich (5-1). Samedi, les Ballack et consorts ont disposé de Hoffenheim (2-1), signant là leur sixième succès en sept journées pour accuser cinq points de retard sur Dortmund, à trois matches du terme. Non sans une contrariété passagère... Peu avant la demi-heure de jeu, c'est en effet Sigurdsson qui a ouvert la marque en faveur de Hoffe. Une mauvaise surprise pour la Bay-Arena balayée avant même le repos par Kadlec. Et dès la reprise, Arturo Vidal assurait l'essentiel: une victoire minimum à la double conséquence. Ainsi revenu à cinq longueurs d'un Borussia Dortmund qui a étonnamment perdu le choc des extrêmes de la Bundesliga à Moenchengladbach dans la soirée (1-0), le Bayer préserve une once de suspense dans la course au titre, à trois actes de la fin du championnat. Mais pas seulement... Rudi Völler, le directeur sportif de Leverkusen, l'avait évoqué avant le match: "On est toujours debout et l'objectif, c'est la Ligue des champions. Si on termine deuxième, on aura réussi une très, très bonne saison." Or, en s'imposant ce week-end tandis que le Bayern se contentait d'un partage des points à Francfort (1-1), les hommes de Jupp Heynckes ont fait un grand pas de plus vers leur but, eux qui comptent désormais sept longueurs d'avance sur le troisième Hanovre, et un point de plus sur le champion sortant. C1 compromise pour le Bayern Face à l'Eintracht ce samedi, les Munichois ont même frisé l'humiliation, menés jusqu'à la 89e minute et un penalty transformé par Gomez. A trois journées du bilan, le Bayern doit se contenter pour l'heure d'un billet pour la Ligue Europa, ou devra au mieux en passer par les barrages, sans doute, pour rallier la Ligue des champions escomptée. L'égalisation sur le fil des Bavarois limite il est vrai la casse. Y compris pour un club de Wolfsburg qui garde ainsi Francfort dans son viseur. A condition de gagner dimanche contre Cologne. Autrement, les résultats du jour ont été très défavorables aux Loups, premiers acteurs de la Bundesliga dans le rouge. Stuttgart, bourreau 3-0 de Hambourg, Kaiserslautern, vainqueur 0-1 au détriment d'un Schalke 04 qui avait manifestement la tête à sa demi-finale de Ligue des champions, et Brême, victorieux 1-3 sur le terrain de Sankt Pauli, ont tous progressé vers le maintien ce samedi. De bien mauvais augure pour les troupes de Felix Magath.