Le Bayer marque son territoire

  • A
  • A
Le Bayer marque son territoire
Partagez sur :

Souvent en difficulté cette saison quand il s'agit d'évoluer à domicile, le Bayer a haussé le ton devant son public, vendredi, en battant Hanovre dans le cadre de la 20e journée de Bundesliga (2-0). Vidal et Rolfes sont les grands artisans de ce succès qui permet à Leverkusen de revenir provisoirement à huit points du leader Dortmund, tout en reléguant le HSV 96 à cinq longueurs...

Souvent en difficulté cette saison quand il s'agit d'évoluer à domicile, le Bayer a haussé le ton devant son public, vendredi, en battant Hanovre dans le cadre de la 20e journée de Bundesliga (2-0). Vidal et Rolfes sont les grands artisans de ce succès qui permet à Leverkusen de revenir provisoirement à huit points du leader Dortmund, tout en reléguant le HSV 96 à cinq longueurs... Brocardé pour ses performances domestiques, dignes cette saison d'un promu timoré, le Bayer a remis les pendules de sa Bay Arena à l'heure ce vendredi soir. Alors que le club cher à Michael Ballack avait jusqu'alors perdu 17 points en 10 réceptions sur sa pelouse, Leverkusen a offert en cette 20e levée de Bundesliga une belle victoire à son public. Une victoire importante qui plus est. Tombeuse 2-0 de Hanovre, l'équipe de Jupp Heynckes s'est à cette occasion imposée comme le dauphin le plus légitime du lointain leader Dortmund. Relégué à huit longueurs ce soir encore d'un Borussia qui ce week-end se déplacera à Wolfsburg, le Bayer ne nourrit évidemment plus beaucoup d'espoirs quant au sacre national. Mais en ce qui concerne la qualification directe pour la Ligue des champions, celle-là même que visent également Hanovre, le Bayern ou encore Mayence, l'affaire semble bien engagée. En prenant le meilleur sur le HSV 96 ce vendredi, Leverkusen a tout bonnement repoussé son grand rival du moment à cinq unités. Un écart appréciable à ce stade de la compétition et dans un exercice qui se joue en 34 actes seulement. En cela les buts inscrits par Vidal et Rolfes valent leur pesant d'or. D'autant que la manière n'a pas été négligée au profit de l'efficacité en cette soirée de gala à la Bay Arena. Bénéficiaire d'un travail brouillon de Kiessling, l'international chilien a frappé le premier, d'une belle reprise du gauche, signant là sa neuvième réalisation de la saison (21e). Son capitaine s'est ensuite chargé d'achever des Hanovriens pourtant volontaires et qui à l'image du remuant Ya Konan n'ont jamais cessé de tenter leur chance (42e). Sans toutefois parvenir à la forcer. Et si l'état de grâce du HSV 96, déjà défait la semaine passée par Schalke 04, était terminé ?