Le Barça tient à sa coupe

  • A
  • A
Le Barça tient à sa coupe
Partagez sur :

Incontesté en Liga, le FC Barcelone n'est pourtant pas à l'abri d'un faux-pas en Coupe du Roi. Après le 0-0 concédé au Camp Nou à l'aller, la formation de Guardiola sait ce qu'il attend mercredi soir à Bilbao à l'occasion de ce huitième de finale retour. Pour se sortir du piège basque, le coach catalan pourra compter sur le retour de Lionel Messi et sa nouvelle recrue, Ibrahim Afellay.

Incontesté en Liga, le FC Barcelone n'est pourtant pas à l'abri d'un faux-pas en Coupe du Roi. Après le 0-0 concédé au Camp Nou à l'aller, la formation de Guardiola sait ce qu'il attend mercredi soir à Bilbao à l'occasion de ce huitième de finale retour. Pour se sortir du piège basque, le coach catalan pourra compter sur le retour de Lionel Messi et sa nouvelle recrue, Ibrahim Afellay. "C'est une compétition déterminante pour notre futur". A en croire les mots de Pep Guardiola, son équipe ne doit pas lâcher la Coupe du Roi. Lors du huitième de finale aller, le FC Barcelone avait buté sur une équipe de Bilbao qui avait obtenu au Camp Nou le nul (0-0) contre toute attente puisque les Barcelonais restaient sur dix victoires consécutives. Ce qui complique un peu plus le rendez-vous de San Mames ce mercredi. Contrairement à la première manche au cours de laquelle Messi, Villa, Puyol, Valdes et Busquets s'étaient retrouvés sur le banc de touche au coup d'envoi, Guardiola devrait aligner son équipe première. La seule incertitude concerne la participation du capitaine, Carles Puyol, toujours gêné par ses adducteurs, qui fait malgré tout partie du voyage. A l'image de la nouvelle recrue de l'hiver, Ibrahim Afellay, acheté trois millions d'euros au PSV Eindhoven. Le milieu de terrain néerlandais honore ainsi sa première sélection dans le groupe catalan en attendant peut-être ses grands débuts mercredi soir. La 150e de Pep Ce match couperet tombe bien pour les Blaugranas. Il pourrait leur permettre de retrouver leur forme de la fin d'année 2010, que l'on n'a pas observé au Camp Nou dimanche dernier face à Levante (2-1). Le Barça a vécu une reprise pour le moins compliquée face au 17e de la Liga. Malgré la onzième victoire consécutive en championnat il faut reconnaître que les hommes de Guardiola se sont montré poussifs et ont péché offensivement, ce qui n'est pas dans leur habitude. "Mentalement ça nous va bien de jouer des matches tous les deux trois jours. Quand on a une seule rencontre par semaine ça nous paraît long, estime Sergio Busquets. "Physiquement c'est plus fatiguant, mais mentalement c'est beaucoup mieux de jouer dans toutes les compétitions ". Pep Guardiola, qui fêtera son 150e match sur le banc catalan, peut compter en tout cas sur les retours de Messi et Pique, absents dimanche soir. A Bilbao, on croit à l'exploit. Gaizka Toquero invite son équipe à "jouer sans inquiétude, comme si c'était un match de championnat à gagner". De son côté, le milieu de terrain David López pense que "la clé est de marquer tout de suite. Si nous attendons encore 90 minutes, Barcelone va nous tuer". Concernant l'équipe qui sera alignée par les Barcelonais, les coéquipiers de Fernando Llorente sont certains que Lionel Messi jouera. "C'est sûr, il sera là. Il a eu plus de jours de vacances pour se reposer et être prêt pour la coupe", a déclaré David López. Avec 25 trophées dans sa vitrine, le Barça est le roi de cette compétition. S'ils souhaitent accentuer un peu plus leur suprématie, les Blaugranas devront donc s'imposer à San Mames pour un remake de la finale de 2009 à l'issue de laquelle ils étaient sortis vainqueurs, 4-1. Bilbao ne l'a pas oublié.