Le Barça surclasse le Pana

  • A
  • A
Le Barça surclasse le Pana
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le club catalan a largement dominé les Grecs du Panathinaïkos (5-1).

LIGUE DES CHAMPIONS - Le club catalan a largement dominé les Grecs du Panathinaïkos (5-1). Trois jours après avoir été battu par l'Hercules Alicante, samedi, en Liga (2-0), le Barça a remis les choses en ordre, mardi, lors de la première journée de la Ligue des champions. Dans un match qu'ils ont archi-dominé dès les premières minutes, les Blaugrana n'ont fait qu'une bouchée du Panathinaïkos, qui avait l'accent très français, avec Jean-Alain Boumsong, Sidney Govou et Djibril Cissé dans le onze de départ (5-1). Comme souvent dans ces cas-là, Lionel Messi, meilleur buteur des deux dernières éditions - avec 9 et 8 buts -, a été le grand ordonnateur de l'indiscutable triomphe catalan. Et pourtant... Et pourtant, c'est bien... Sidney Govou, qui a marqué le premier, sur la première - et seule - action du match pour les Grecs. Sur un long dégagement du gardien Alexandros Tzorvas, Djibril Cissé est parvenu à dévier habilement le ballon du talon pour Govou, qui prit de vitesse Eric Abidal pour aller tromper Victor Valdes de près (0-1, 20e). Après cet éclair, on ne vit plus les Verts, totalement asphyxiés par la pression offensive des Catalans, qui ont navigué aux 25-30 mètres pendant toute la durée du match. Messi en pilote du rouleau-compresseur L'égalisation ne tarda pas à arriver. Lionel Messi, qui avait déjà pris part à un mouvement de folie avec Andres Iniesta et Xavi à la 7e minute de jeu, fut à la réception d'une passe magnifique de Xavi, conclue par un petite pichenette devant le gardien (1-1, 22e). Pas engagé - pour une fois - sur la deuxième réalisation catalane - un but de renard de David Villa sur corner (2-1, 33e) - et après une frappe sur la barre (43e), le prodige argentin réussit un tour de passe-passe d'anthologie avec Pedro et Xavi dans le coeur de la défense grecque avant de tromper Tzorvas d'une frappe dans le petit filet opposé (3-1, 33e). Dix minutes après le retour des vestiaires, le n°10 du Barça enrhuma encore la défense du Pana et força l'ancien Niçois Cédric Kanté à une intervention illicite dans la surface de réparation. Mais, peut-être trop facile, Messi rata complètement sa frappe, stoppée en deux temps par le gardien grec (55e). Ce n'était que partie remise pour la suite du festival. Lancé sur le côté gauche, Messi trompa la vigilance de Tzorvas, incapable de boucher son angle. Le ballon heurta le deuxième poteau, puis... le premier, avant de finir dans les pieds de Pedro qui n'en demandait pas tant (4-1, 78e). La messe était dite depuis bien longtemps mais Messi trouva encore le moyen de s'amuser en adressant une passe décisive dans les arrêts de jeu pour Dani Alves (90e+3). Le Barça, présent dans le dernier carré ces trois dernières saisons, a frappé un grand coup d'entrée.