Le Barça sur le toit du monde

  • A
  • A
Le Barça sur le toit du monde
Partagez sur :

FOOTBALL: Barcelone est le nouveau champion du monde des clubs, après sa victoire devant Estudiantes La Plata (2-1 a.p.).

Barcelone règne officiellement sur la planète football, après sa victoire arrachée en prolongation face à Estudiantes La Plata en finale de la Coupe du monde des clubs (2-1 a.p.). Les Argentins ont tenu leur exploit durant 89 minutes.Ce Barça est décidément magique. 2009 restera comme l'année de la consécration pour les Blaugrana, qui décrochent un historique sextuplé en remportant la Coupe du monde des clubs après la Ligue des champions, la Liga, la Coupe du Roi, la Supercoupe d'Espagne et la Supercoupe d'Europe. Mais les hommes de Guardiola sont passés tout près d'une énorme désillusion...Face au pressing constant des Argentins, qui ne laissent pas respirer leurs adversaires à partir de la ligne médiane, les Catalans ont du mal à développer leur habituel jeu de passes courtes. Le Barça se voit refuser un penalty a priori évident à la demi-heure de jeu, lorsque Xavi tombe après un contact avec la jambe du gardien Albil (32e). Et la peine devient rapidement double pour les champions d'Europe... Boselli reprend victorieusement de la tête à l'entrée des six mètres un centre de Rodriguez, à l'extrême limite du hors-jeu (0-1, 37e). Messi, une poitrine en orDès la reprise, Ibrahimovic se procure tout de même une excellente occasion mais croise trop sa frappe du gauche de quelques millimètres (48e). Pedro, surpris par la sortie manquée d'Albil, ne peut pousser au fond un centre de Henry (60e) et la grinta argentine fait petit à petit son effet. Grâce à une solidarité sans failles, Estudiantes tient son exploit durant 89 minutes, mais pas une de plus... Sur une des dernières offensives barcelonaises, Pedro reste lucide pour ajuster Albil d'une tête lobée après avoir suivi la remise de Piqué (1-1, 89e). Une égalisation tardive qui envoie donc les deux équipes en prolongation. Messi manque la cible sur coup franc (94e) puis sur une remise d'Ibrahimovic (96e), le Suédois enlève trop sa frappe lui aussi (102e). De plus en plus dominateur techniquement, le Barça est délivré par un nouvel éclair de Messi, qui pousse... de la poitrine un centre d'Alves au fond des filets (2-1, 110e). Le Ballon d'Or conclut donc en beauté cette saison non moins dorée pour le Barça, qui entre dans l'histoire.