Le Barça se régale

  • A
  • A
Le Barça se régale
Partagez sur :

Déjà vainqueur à l'aller face à L'Hospitalet, pensionnaire de 3e division, le FC Barcelone s'est tranquillement qualifié pour les 8e de finale de la Coupe du Roi ce jeudi soir, s'imposant (9-0) au Nou Camp. Les Blaugrana, qui avaient aligné une belle équipe malgré les absences d'Abidal, Alvès, Messi ou Villa, peuvent partir sereinement en vacances.

Déjà vainqueur à l'aller face à L'Hospitalet, pensionnaire de 3e division, le FC Barcelone s'est tranquillement qualifié pour les 8e de finale de la Coupe du Roi ce jeudi soir, s'imposant (9-0) au Nou Camp. Les Blaugrana, qui avaient aligné une belle équipe malgré les absences d'Abidal, Alvès, Messi ou Villa, peuvent partir sereinement en vacances. On peut être sur le toit du monde, comme le FC Barcelone après sa victoire contre Santos (0-4) à la Coupe du monde des clubs, et ne pas prendre à la légère un 16e de finale retour de Coupe du Roi contre L'Hospitalet. Ce jeudi, les Catalans ont ainsi administré une correction à leurs voisins, pensionnaires de la Segunda division B (l'équivalent du National en France), pour s'ouvrir les portes des 8e de finale de la Coupe du Roi. Victorieux sur la plus petite des marges au match aller (0-1), le Barça a en effet placé un sévère coup d'accélérateur au Nou Camp pour asseoir un peu plus sa suprématie déjà évidente sur le papier. Au terme de 45 premières minutes à sens unique, les Blaugrana, organisés dans un 3-4-3 que leur entraîneur apprécie franchement depuis l'achat de Cesc Fabregas à Arsenal, menaient d'ailleurs 5-0 sur des réalisations de Pedro, sur penalty (11e), Iniesta, bien servi par le duo Xavi-Fabregas (19e), Thiago Alcantara, sur une erreur défensive de Casteno (22e), Xavi (35e) et Tello (42e). Autant dire que le FCB n'avait pas à forcer son talent, même en l'absence de ses Sud-Américains, au premier rang desquels Dani Alves et, bien sûr, Lionel Messi. Iniesta touché Malheureusement pour leur cerveau Pep Guardiola, ce dernier devait aussi composer avec la blessure d'Andrés Iniesta après 27 minutes de jeu. Le milieu de terrain culé cédait sa place à Sergi Roberto (31e), bientôt suivi par un Xavi que le technicien préférait ménager en vue des futures échéances et remplacer par Tello (38e). Mais ces deux remplacements précoces ne modifiaient pas le système de jeu des Blaugrana, ni leur envie de bien faire d'ailleurs. Sous les chants de leur fidèle public du Nou Camp, les locaux aggravaient l'écart au retour du vestiaire quand Cuenca et Pedro transformaient respectivement une offrande de Tello et un penalty en autant de réalisations (48e, 54e sp). A 7-0 en sa faveur, le finaliste 2011 desserrait légèrement son étreinte, permettant même aux visiteurs de s'inviter dans la partie de terrain adverse. En revanche, Tello n'en avait pas fini de briller avec son équipe et réalisait le doublé sur une remontée de balle rondement menée et une frappe enroulée du droit (64e). Son dernier fait d'arme permettait également à Cuenca de s'offrir un doublé (80e). Victorieux, le Barça ne néglige donc aucune compétition, bien conscient de pouvoir briller sur la scène nationale, comme sur la scène européenne, voire mondiale.