Le Barça se refait la cerise

  • A
  • A
Le Barça se refait la cerise
Partagez sur :

Tenu en échec par le FC Séville (0-0), au Camp Nou, le week-end dernier, Barcelone a renoué avec le goût de la victoire sur la pelouse de Grenade (1-0), mardi, en ouverture de la 10e journée de Liga. Un succès pour le moins maîtrisé, dont Xavi Hernandez, unique buteur du soir, reste le grand artisan, et qui permet aux Blaugrana de reprendre provisoirement les commandes du championnat.

Tenu en échec par le FC Séville (0-0), au Camp Nou, le week-end dernier, Barcelone a renoué avec le goût de la victoire sur la pelouse de Grenade (1-0), mardi, en ouverture de la 10e journée de Liga. Un succès pour le moins maîtrisé, dont Xavi Hernandez, unique buteur du soir, reste le grand artisan, et qui permet aux Blaugrana de reprendre provisoirement les commandes du championnat. A peine le temps de s'apitoyer sur son sort que le FC Barcelone s'est refait une santé sur les prés ibériques. Destitué de son fauteuil de leader, le week-end passé, à l'issue du match nul concédé sur la pelouse du FC Séville (0-0), le Barça n'a pas mis longtemps à réinvestir, au moins provisoirement, le trône de la Liga, ce mardi, à l'issue d'une précieuse victoire glanée sur la pelouse de Grenade (1-0). Si Pep Guardiola avait l'opportunité d'aligner d'entrée de jeu son trio magique Messi-Fabregas-Iniesta, que l'entraîneur catalan n'a plus été en mesure de titulariser depuis la deuxième journée et cette cinglante victoire face à Villarreal (5-0), il a néanmoins préféré laisser le dernier nommé sur le banc, et introniser Xavi Hernandez dans l'entrejeu. Une aubaine pour le lutin blaugrana qui a pu disputer son 392ème match sous les couleurs du FC Barcelone, devenant ainsi le nouveau recordman du nombre de matches disputés avec le Barça en Liga. Instigateur d'un jeu fluide à une touche de balles porté vers l'avant, Xavi n'a d'ailleurs pas tardé à enclencher la première et à prendre la mainmise sur le cuir face à des Andalous trop attentistes qui, 35 ans après la dernière réception du géant barcelonais, n'ont pu contester la suprématie du champion d'Espagne en titre. Plus incisif, plus percutant, plus pressant et plus tranchant, l'ogre catalan n'a à aucun moment laissé l'opportunité au promu de s'exprimer sur sa pelouse du stade Nuevo Los Cármenes. Un 21ème match consécutif sans défaite pour le Barça Les Blaugrana ne tardent pas à afficher leurs intentions dans ce match, en lançant immédiatement une série de vagues offensives à destination du but de Roberto Fernandez. Mais ni Messi (13e), ni Cuenca (15e), ni Xavi (20e), ni Pedro (22e), ni Abidal (29e) ne parviennent à débrider le tableau d'affichage. Et comme un symbole, c'est Xavi Hernandez, promu capitaine du navire barcelonais en l'absence de Carles Puyol, qui, depuis un coup franc des trente mètres, parvient à concrétiser la domination catalane d'une merveille de balle enroulée en lucarne (0-1, 33e). Une ouverture du score logique qui oblige les locaux à sortir de leur base et à se livrer davantage. En panne d'inspiration offensive, notamment après la sortie sur blessure de Pedro, touché à la cheville, les protégés de Pep Guardiola ne sauront pourtant profiter des largesses défensives adverses et de leur supériorité numérique, consécutive à l'expulsion de Jaime en début de second acte, pour enfoncer le clou lors du second acte. Le Barça se contente alors de gérer son avantage au score jusqu'au coup de sifflet final, signant au passage un sixième succès en Liga cette saison, un 21ème match sans défaite toutes compétitions confondues, qui lui permet de reprendre provisoirement les rênes du championnat. De son côté, Victor Valdés n'a plus encaissé le moindre but depuis 697 minutes.