Le Barça répond au Real

  • A
  • A
Le Barça répond au Real
Partagez sur :

Au lendemain du carton réussi par le Real Madrid à Saragosse (6-0), le FC Barcelone faisait lundi soir ses débuts en Liga à l'occasion de la 2e journée, et comme son rival, il n'a laissé aucune chance à Villarreal, écrasé 5-0. Thiago Alcantara, Fabregas, Sanchez et Messi deux fois ont été les buteurs du soir d'une équipe catalane partie sur les chapeaux de roue.

Au lendemain du carton réussi par le Real Madrid à Saragosse (6-0), le FC Barcelone faisait lundi soir ses débuts en Liga à l'occasion de la 2e journée, et comme son rival, il n'a laissé aucune chance à Villarreal, écrasé 5-0. Thiago Alcantara, Fabregas, Sanchez et Messi deux fois ont été les buteurs du soir d'une équipe catalane partie sur les chapeaux de roue. Une journée de Liga et déjà l'impression que le scénario attendu pour la saison 2010-11 est en train de se dérouler sous nos yeux. A savoir un mano a mano à distance entre les deux géants du football ibérique, le Real Madrid et le FC Barcelone, dont l'issue se décidera lors des deux duels entre les deux équipes, le premier étant prévu le 10 ou 11 décembre à Madrid. Cette 1ere journée aura en effet été marquée par les cartons réussis par les deux «meilleurs ennemis», le Real à Saragosse (6-0), le Barça face à Villarreal (5-0), déjà nettement supérieurs à leurs prétendus rivaux que sont le FC Valence, l'Atletico Madrid, le FC Séville, Malaga, ou... Villarreal. Une petite semaine après avoir décroché sa qualification pour la phase de poules de la Ligue des champions, le «Sous-marin jaune» a en effet coulé sur la pelouse trop grande pour lui du Camp Nou, Barcelone se permettant même de terminer la rencontre comme s'il disputait un simple match amical. Même impression d'outrageuse domination chez les Catalans qui évoluaient pourtant dans un schéma différent, les nombreuses absences touchant l'effectif (Puyol, Pique, Maxwell, blessés, Dani Alves, suspendu) ayant conduit Pep Guardiola à innover avec une défense à trois Abidal-Mascherano-Busquets, derrière un milieu à quatre (Thiago Alcantara-Fabregas-Iniesta-Keita) et un trio offensif composé de Sanchez à droite, Messi dans l'axe, Pedro à gauche. Un but, deux passes décisives pour Thiago Alcantara A l'arrivée, ce changement tactique n'a rien modifié au scénario, à savoir que le Barça a constamment eu le ballon (71% de possession, 12 corners à 0 !) face à une équipe de Villarreal qui a tout aussi constamment couru derrière, ne tirant au but qu'une fois, en première période par le pauvre Rossi, abandonné à son triste sort. Le gardien Diego Lopez pourra en dire autant, lui qui, après avoir fait mine de repousser les premiers assauts catalans, signés Sanchez (6e), Messi (17e) et Busquets (17e), a fini par abdiquer, assistant impuissant à l'ouverture du score signée de l'une des révélations de cette première au Camp Nou, Thiago Alcantara, buteur d'une frappe croisée du gauche à l'entrée de la surface au milieu de quatre défenseurs immobiles (1-0, 25e). La suite, malgré une petite baisse de régime catalane en fin de première période, sera 100% Barça, avec le 2-0 juste avant la pause pour Fabregas qui, sur un service plein axe de Messi, évite la sortie de Diego Lopez d'un extérieur du droit avant de marquer de l'intérieur (2-0, 45e). Au retour des vestiaires, les visiteurs n'ont pas le temps de croire en leurs chances, puisque deux minutes ne sont pas encore écoulées que Sanchez, servi côté droit par Thiago Alcantara, vient défier Diego Lopez qu'il trompe d'une frappe croisée du droit pour, comme Fabregas, le premier but de sa carrière en Liga (3-0, 47e). Cinq minutes plus tard, c'est au tour de Messi, servi dans l'axe par Iniesta, d'y aller de son but, du droit, après avoir dribblé Diego Lopez du gauche (4-0, 52e), le Sous-Marin Jaune est mille pieds sous terre... Et deux mille à un quart d'heure de la fin lorsque le très prometteur Thiago Alcantara (20 ans, international Espoirs espagnol et fils de l'ancien joueur... brésilien du Celta Vigo, Mazinho), alerté côté droit par Messi, se fend d'une deuxième passe décisive pour... Messi, qui a suivi et convertit son centre en deuxième but personnel (5-0, 75e). 5-0, la coupe est pleine pour Villarreal qui doit se rendre à l'évidence: ce Barça, même avec de nouveaux visages sur la pelouse (Fabregas, Thiago Alcantara, Sanchez), reste une machine à broyer l'adversaire, les techniciens appelés à défier l'ogre catalan n'ont pas fini de se creuser la tête pour trouver l'antidote...