Le Barça maîtrise le derby

  • A
  • A
Le Barça maîtrise le derby
Partagez sur :

En déplacement sur le terrain de son rival l'Espanyol, samedi soir, lors de la 16e journée de Liga, le Barça n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer (5-1), grâce notamment à Pedro et Villa, tous deux auteurs d'un doublé. Avec ce dixième succès de rang en championnat, les Blaugrana confortent leur première place au classement, avec cinq points d'avance sur le Real, qui accueille Séville dimanche.

En déplacement sur le terrain de son rival l'Espanyol, samedi soir, lors de la 16e journée de Liga, le Barça n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer (5-1), grâce notamment à Pedro et Villa, tous deux auteurs d'un doublé. Avec ce dixième succès de rang en championnat, les Blaugrana confortent leur première place au classement, avec cinq points d'avance sur le Real, qui accueille Séville dimanche. Le déplacement de samedi sur la pelouse de l'Espanyol avait tout du match piège pour le Barça. Outre le contexte du derby, le deuxième club de la capitale catalane a souvent accroché le nul face à son ennemi juré ces dernières saisons, quatre lors de leurs huit dernières confrontations, et brille dans son enceinte depuis le coup d'envoi de cet exercice 2010-2011. En effet, en sept matches disputés au stade Cornella El Prat, les hommes de Mauricio Pochettino ont signé sept victoires et encaissé seulement deux buts. Pas de quoi inquiéter le Barça qui a su rapidement prendre ses marques. Si le cadre échappe de peu à Sergio Busquets, auteur d'un joli retourné (4e), il faut un grand Kameni pour intervenir à deux reprises face à Messi (9e). Mais sur un long ballon en profondeur, Pedro remise sur l'Argentin qui lui remet dans la course. L'international espagnol n'a plus qu'à filer au but et fixer le portier adverse d'une frappe du plat du pied (1-0, 19e). Bien décidé à enfoncer le clou, les hommes de Pep Guardiola insistent et trouvent à nouveau l'ouverture. Servi sur l'aile droite, Xavi adresse un centre tendu devant le but, repris par Daniel Alves, qui ne parvient toutefois pas à redresser la course du ballon. Qu'importe, Xavi récupère et double la mise d'une frappe croisée en force (2-0, 30e), malgré les protestations des joueurs de l'Espanyol qui réclamaient un hors-jeu. Les Perruches tentent de réagir avant le repos, mais, Callejon, pourtant parfaitement servi par Luis Garcia, ne parvient pas à tromper Valdes à bout portant (35e). L'hommage de l'Epanyol à Iniesta De retour des vestiaires, les Blaugrana vont asseoir leur succès grâce à Leo Messi, qui n'a pas marqué, mais a été à l'origine des 3e et 4e buts de son équipe. Servi sur le côté droit, l'Argentin repique dans l'axe, élimine deux adversaires et, après un relais avec Pedro, frappe de l'entrée de la surface. Kameni repousse, mais Pedro a suivi et pousse le cuir au fond des filets (3-0, 60e). Alors que la rencontre semble pliée, l'Espanyol entretient le suspense. Servi dans la profondeur, Osvaldo prend de vitesse Puyol et trompe Valdes d'un tir croisé (3-1, 63e). Une réduction du score qui redonne un brin d'espoir aux supporters de l'Espanyol, mais pas pour longtemps. Profitant d'un petit ballon en profondeur parfaitement dosé de Messi, David Villa s'en va tromper Kameni (4-1, 76e) et le calvaire n'est pas fini pour les hommes de Pochettino. Sur un contre, Xavi remonte tout le terrain et sert Villa, qui se présente à l'entrée de la surface côté gauche et s'offre un doublé du plat du pied (5-1, 84e). La victoire ne pouvant plus échapper au Barça, Guardiola décide de faire sortir Iniesta, applaudi par tous les supporters et les joueurs adverses, qui n'ont pas oublié que ce dernier avait rendu hommage à Dani Jarque, l'ancien capitaine de l'Espanyol, décédé en août 2009 d'une crise cardiaque, après son but en finale de la Coupe du monde. Le Barça signe ainsi un huitième succès à l'extérieur en autant de matches de Liga et une dixième victoire de rang avec 41 buts marqués pour quatre encaissés. L'Espanyol cède de son côté pour la première fois sur sa pelouse, mais conserve sa quatrième place.