Le Barça lui dit Messi !

  • A
  • A
Le Barça lui dit Messi !
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Grâce à un quadruplé de Messi, Barcelone élimine Arsenal (4-1).

LIGUE DES CHAMPIONS - Grâce à un quadruplé de Messi, Barcelone élimine Arsenal (4-1). Il n'y avait rien à faire. Si Arsenal est éliminé de la Ligue des champions après sa défaite face au Barça, mardi dans la capitale de la Catalogne (3-1), Arsène Wenger ne pourra vraiment pas en vouloir à ses joueurs. Ces derniers sont en effet tombés sur plus fort, sur un joueur pour qui les qualificatifs manquent, un joueur qui marche sur l'eau, un joueur qui a une nouvelle fois prouvé à la planète football qu'il était bel et bien le meilleur. Son nom ? Lionel Andres Messi. En signant un quadruplé, l'enfant de Rosario a en effet offert la qualification pour le dernier carré à son club formateur. Si Barcelone apparaît moins dominant que l'an passé, que son jeu collectif est moins écrasant, il possède dans ses rangs un extra-terrestre capable de changer à lui tout seul le cours d'un match, et de lui ouvrir toutes les portes vers Santiago Bernabeu et sa finale, le 22 mai prochain. Et Messi se met en route... Pourtant, c'est bien Arsenal qui a tout d'abord cru doucher le Nou Camp, quand Diaby, monstre de puissance, récupère le ballon au milieu de terrain pour lancer Walcott dans le dos d'Abidal. L'ailier britannique centre alors pour Bentner qui doit s'y reprendre à deux fois pour tromper Valdes (0-1, 18e). A peine le temps de se réjouir que la machine Messi se met en marche. L'Argentin profite d'un une-deux involontaire avec Silvestre pour expédier un missile dans la lucarne d'Almunia (1-1, 21e). Quinze minutes plus tard, le génie catalan met les Gunners à genoux avec tout d'abord un délice de ballon piqué sur un service de Pedro dans la surface (2-1, 37e), avant de se présenter seul devant le gardien londonien et de lui infliger le même supplice (3-1, 41e). Placé dans l'axe du trident offensif catalan, la "Pulga" a pleinement profité de sa liberté pour assoir la défense anglaise à ses divins pieds. Une arrière-garde il est vrai plutôt fébrile, à l'image d'un Silvestre à côté de ses pompes et sorti à l'heure de jeu, Sagna finissant le match dans l'axe. Au retour sur le pré, les hommes de Pep Guardiola reculent d'un cran et laissent aux Anglais la maîtrise du jeu, ainsi que les occasions. Mais, si lors du match aller, Walcott et Fabregas avaient trouvé l'ouverture dans les vingt dernières minutes, cette fois, il n'en sera rien. Et c'est même Leo Messi qui va apporter la touche finale à son chef d'oeuvre en s'amusant au sein de la défense avant de glisser le ballon entre les jambes d'Almunia (4-1, 88e). Porté par son génie, le Barça se qualifie pour la troisième fois de rang pour les demi-finales de la grande scène européenne, et jouera face à l'Inter Milan de José Mourinho. Le "Special One" sait d'ores et déjà d'où viendra le danger...