Le Barça joue petit bras

  • A
  • A
Le Barça joue petit bras
Partagez sur :

Pour débuter l'année 2011, le FC Barcelone a signé un onzième succès d'affilée en Championnat grâce à sa victoire ce dimanche face à Levante (2-1), lors de la 17e levée de Liga. Inefficaces en première période, les Blaugrana ont trouvé la faille après la pause grâce à Pedro, auteur d'un doublé. Le Real Madrid, qui se déplace à Getafe lundi, n'a pas le droit à l'erreur.

Pour débuter l'année 2011, le FC Barcelone a signé un onzième succès d'affilée en Championnat grâce à sa victoire ce dimanche face à Levante (2-1), lors de la 17e levée de Liga. Inefficaces en première période, les Blaugrana ont trouvé la faille après la pause grâce à Pedro, auteur d'un doublé. Le Real Madrid, qui se déplace à Getafe lundi, n'a pas le droit à l'erreur. 2011 pourrait bien être placé sous le signe du Barça, tant le club catalan domine son sujet depuis le début de la saison. Mais la nouvelle année a démarré timidement au Camp Nou ce dimanche. Les Blaugrana ont gagné, bien sûr, face à Levante (2-1) pour le compte de la 17e journée de Liga, mais ce succès a eu du mal à se dessiner. Tutoyant parfois l'excellence, les joueurs de Guardiola doivent désormais répondre à un tel niveau d'exigence qu'une courte victoire passerait presque pour une contreperformance. Le spectre de la défaite n'a jamais plané au-dessus de l'enceinte barcelonaise et Levante n'a pas la trempe pour faire tomber le Barça, mais il faut reconnaître que ce fut parfois poussif. L'absence de Lionel Messi, autorisé à prolonger ses vacances, peut être une première explication, même si l'animation offensive n'en a pas réellement souffert. Les Catalans ont sans doute péché plus que d'habitude dans la finition, à l'image d'un Bojan combatif mais pas vraiment efficace au poste d'avant-centre. David Villa a lui aussi beaucoup tenté, sans parvenir à inscrire son 13e but de la saison, laissant les honneurs à Pedro, auteur d'un doublé en seconde période. Derrière ce trident, Iniesta et Xavi ont abattu un gros travail dans la construction. Le capitaine barcelonais est par ailleurs entré dans la légende du club en devenant le recordman des matches joués sous le maillot du Barça: avec désormais 549 rencontres disputées, il a dépassé Migueli, défenseur central qui a joué entre 1973 et 1989. Autre signe d'un Barça moins flamboyant: c'est la première fois depuis plus de deux mois que les Catalans marquent moins de trois buts en Championnat. Pas de quoi tergiverser mais tout de même. En défense, Guardiola a dû innover pour ce match puisque Puyol, blessé, et Piqué, suspendu, étaient dans les tribunes. L'entraîneur barcelonais a utilisé la polyvalence d'Abidal, replacé dans l'axe, et les qualités de Busquets, en position plus reculée, pour former sa charnière centrale. Gabriel Milito, de retour de blessure, est bien entré en jeu. L'Argentin manque encore de rythme, à l'image de son placement hasardeux sur le but de Stuani à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Levante, corrigé par le Real en Coupe du Roi (8-0), s'attendait peut-être à subir les foudres catalanes. Il faudra repasser...