Le Barça garde le rythme

  • A
  • A
Le Barça garde le rythme
Partagez sur :

Barcelone mène grand train en tête de la Liga. Plus que jamais leaders, les Catalans sont venus à bout de Saragosse (1-0), ce samedi, lors de la 27e journée. Une rencontre comme souvent bien maîtrisée et finalement décantée par un but de Keita. Pour la deuxième fois de la semaine, le Barça compte provisoirement 10 longueurs d'avance sur le Real Madrid, qui se déplacera sur la pelouse de Santander, dimanche.

Barcelone mène grand train en tête de la Liga. Plus que jamais leaders, les Catalans sont venus à bout de Saragosse (1-0), ce samedi, lors de la 27e journée. Une rencontre comme souvent bien maîtrisée et finalement décantée par un but de Keita. Pour la deuxième fois de la semaine, le Barça compte provisoirement 10 longueurs d'avance sur le Real Madrid, qui se déplacera sur la pelouse de Santander, dimanche. La recette est connue. Et le résultat habituel. Ce Barça est une machine qui peut se permettre de faire tourner son effectif, de paraître un petit peu moins en forme mais d'assurer l'essentiel: à savoir la victoire. Il faut dire que les habitudes de jeu prises sous l'ère d'un Pep Guardiola sorti de l'hôpital pour prendre place sur le banc ne laissent que peu de place au doute. Les Blaugrana monopolisent le ballon, ils le font circuler avec une maestria certaine et pressent si haut qu'ils récupèrent bien souvent le cuir dans le camp adverse... Cette rencontre face à Saragosse n'a pas dérogé à la règle. Sans Villa, Iniesta, Abidal ou Busquets, ménagés, ni Puyol encore blessé, et avec Milito, Maxwell ou encore Bojan, le Barça a donc fait comme d'habitude. Une domination sans partage marquée par de nombreuses opportunités, un but refusé à Keita pour un hors-jeu (29e), un missile de Mascherano (37e) ou encore une tentative de Xavi (41e). Des banderilles sans effet qui ont fini par avoir raison de la vigilance de Saragosse. Un but venu de la droite, un débordement de Messi qui s'est infiltré dans la surface, a échappé à Obradovic et Silva avant de servir Keita qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (1-0, 43e). Une seule occasion pour Sinama-Pongolle Un but qui a forcément fait très mal à des joueurs de Saragosse dominés et martyrisés au retour des vestiaires avec une frappe de Dani Alves contrée en pleine surface. Sur le corner, Pique place une tête que Doblas sauve parfaitement (55e). Une opportunité de plus avant la seule véritable occasion pour Saragosse. Elle prend la forme d'une contre-attaque, Sinama-Pongolle part dans le dos de Pique, mais perd son duel face à Valdes qui dégage du pied (61e). La suite n'est que le reflet de la domination des Blaugrana, avec une frappe en pivot de Bojan (63e), un lob un peu court de Villa (67e), une reprise de Messi au-dessus (73e), une double opportunité Maxwell-Villa (75e) ou encore ce coup franc dans les arrêts de jeu signé Messi qui va frôler le montant du but d'un Toni Doblas impeccable tout au long de la rencontre, et sans qui l'addition aurait été autrement plus salée. On le sait, ce Barça est intraitable. Le voilà avec provisoirement 10 longueurs d'avance sur le Real Madrid, contraint à une incessante course-poursuite.