Le Barça était au-dessus

  • A
  • A
Le Barça était au-dessus
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Les Barcelonais s'imposent au Real Madrid (2-0) et font un grand pas vers le titre.

LIGA - Les Barcelonais s'imposent au Real Madrid (2-0) et font un grand pas vers le titre. Le Barça fait le break. A égalité de points avec le Real Madrid avant cette 31e journée, Barcelone a posé une première main sur le titre, samedi, après sa victoire à Santiago-Bernabeu (2-0). Les Catalans possèdent désormais trois points d'avance sur leur grand rival, quatre même si l'on considère la différence de buts particulière, désormais définitivement en leur faveur. Dans cette rencontre ô combien décisive, les Madrilènes ne sont pourtant pas passés à côté de leur match, mais ils ont reçu une leçon de réalisme d'une équipe sûre d'elle, et plus que jamais en lice pour faire le doublé après son titre de l'an passé. Du côté de Madrid, le constat est terrible. Malgré les 250 millions d'euros investis l'été dernier, aucune ligne ne viendra probablement garnir le palmarès de la Maison blanche cette année. Et si les supporters pourront toujours invoquer la "malédiction du 10" (Madrid a été éliminé le 10 novembre en Coupe d'Espagne, le 10 mars en Ligue des champions et connaît donc un funeste 10 avril), le club cher à Zinedine Zidane ne méritait pas mieux. Avec un Iker Casillas bien loin de son niveau, une défense par trop perméable, un milieu pas forcément au point et un manque de réalisme dans la zone de vérité, le Real n'a jamais été en position de s'imposer dans ce Clasico. Du côté catalan en revanche, tous les compteurs sont au vert, tant le Barça a semblé maîtriser son sujet sans jamais s'affoler. C'est tout d'abord Lionel Messi, forcément, qui ouvre la marque sur un service de Xavi (0-1, 33e), avant que Pedro, sur une nouvelle offrande de Xavi, ne douche définitivement les espoirs adverses (0-2, 56e). Derrière, Victor Valdes a fait le boulot, écoeurant un à un les attaquants merengue. Il ne restait plus qu'à patienter jusqu'à la fin du match pour savourer une victoire forcément délicieuse. Néanmoins, les hommes de Pep Guardiola ont sûrement gardé une petite place dans leur estomac pour s'offrir un dessert en Ligue des Champions, la finale se jouant à Bernabeu. Pas sûr que de leur côté, les supporters du Real apprécient...