Le Barça et le Real en mode tango

  • A
  • A
Le Barça et le Real en mode tango
Partagez sur :

Dans la lutte à distance que se livrent le FC Barcelone et le Real Madrid pour le titre de champion d'Espagne, le club catalan a frappé le premier dans cette 11e journée de Liga en écrasant samedi Majorque (5-0), notamment grâce à un triplé de Leo Messi. Les Merengue de Gonzalo Higuain, unique buteur, ont répondu en s'imposant difficilement sur la pelouse de la Real Sociedad (1-0) alors que Levante, attendu dimanche sur le terrain de l'Osasuna, aura l'occasion de retrouver la place de leader en cas de succès.

Dans la lutte à distance que se livrent le FC Barcelone et le Real Madrid pour le titre de champion d'Espagne, le club catalan a frappé le premier dans cette 11e journée de Liga en écrasant samedi Majorque (5-0), notamment grâce à un triplé de Leo Messi. Les Merengue de Gonzalo Higuain, unique buteur, ont répondu en s'imposant difficilement sur la pelouse de la Real Sociedad (1-0) alors que Levante, attendu dimanche sur le terrain de l'Osasuna, aura l'occasion de retrouver la place de leader en cas de succès. Contrairement à George Valentin, le personnage incarné par Jean Dujardin dans le film The Artist, le mutisme ne sied pas à Lionel Messi. Resté silencieux trois matches - toutes compétitions - de suite, l'astre argentin a pris la parole ce samedi devant son public du Camp Nou. Et quand le plus grand talent de la planète football s'exprime, ses adversaires ne peuvent qu'écouter religieusement le monologue délivré par le double Ballon d'Or en titre. En l'espace de 16 petites minutes, le temps d'inscrire un triplé, le n°10 blaugrana a ainsi soigné des statistiques toujours aussi impressionnantes, en atteste un total de 13 réalisations en 10 matches de Liga disputés cette saison. Alignée en attaque aux côtés de David Villa et du jeune Isaac Cuenca, titulaire pour la deuxième fois de la semaine, "la Puce" la plus célèbre de la planète a rapidement plié l'affaire pour le club catalan. Dès la 13e minute, le Sud-Américain transforme un penalty après une main de Nsue dans la surface (1-0), avant de profiter de la reprise de volée ratée par Adriano pour s'offrir un doublé d'un tir du gauche (2-0, 21e). Le même pied utilisé par "Leo" pour signer un coup du chapeau en reprenant de volée un amour de passe signée Daniel Alves (3-0, 29e). Le Real dans la douleur Les insulaires ne font pas le poids face à la puissance de feu catalane et le deuxième acte ne fait que le confirmer. Parfaitement servi dans le dos de la défense majorquine, Cuenca déborde Aouate avant de le tromper d'une frappe du gauche pour inscrire le premier but de sa carrière en professionnel à 20 ans (4-0, 50e). Le Camp Nou est en fête et ses spectateurs gâtés jusqu'au bout, Dani Alves clôturant la marque d'une lourde frappe heurtant la transversale avant de faire trembler les filets (5-0, 90e). Xavi, laissé en tribune, a dû apprécier le spectacle, au même titre que Puyol, Piqué, Iniesta et Fabregas, tous remplaçants au coup d'envoi d'une rencontre qui permet au Barça de reprendre provisoirement les commandes du classement. Provisoirement car le Real Madrid, en déplacement à San Sebastian pour y affronter la Real Sociedad, n'a pas manqué l'occasion de reprendre une longueur d'avance sur son meilleur ennemi. Sans Karim Benzema, remplaçant au coup d'envoi, mais avec Lassana Diarra, la Maison Blanche s'est imposée par la plus petite des marges grâce au sens du but de Gonzalo Higuain, bien servi par Fabio Coentrao en profondeur et précis pour battre Bravo d'un ballon piqué (0-1, 9e). Souverains en première période, les Merengue ont ensuite souffert mais tenu bon lors de quarante-cinq dernières minutes équilibrées. Charge désormais à la surprenante équipe de Levante de s'imposer dimanche contre l'Osasuna pour continuer à griller la politesse aux deux mastodontes du football espagnol.