Le Barça au rendez-vous

  • A
  • A
Le Barça au rendez-vous
Partagez sur :

Le FC Barcelone n'a fait qu'une bouchée d'Al-Sadd, jeudi, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs (4-0). Un doublé d'Adriano et des buts de Keita et Maxwell ont stoppé la route des champions d'Asie dans la compétition. Les Catalans, qui ont tout de même perdu Villa sur blessure, défieront les Brésiliens de Santos, dimanche, pour épingler à nouveau ce trophée à leur tableau de chasse.

Le FC Barcelone n'a fait qu'une bouchée d'Al-Sadd, jeudi, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs (4-0). Un doublé d'Adriano et des buts de Keita et Maxwell ont stoppé la route des champions d'Asie dans la compétition. Les Catalans, qui ont tout de même perdu Villa sur blessure, défieront les Brésiliens de Santos, dimanche, pour épingler à nouveau ce trophée à leur tableau de chasse. Jorge Fossati le savait. Ses joueurs n'avaient aucune chance face au FC Barcelone. Sauf suffisance d'un club à peine descendu de son nuage, au lendemain de son triomphe dans le Clasico (victoire 1-3 à Madrid). "J'ai un plan anti Barça, soufflait avant coup l'entraîneur uruguayen d'Al-Sadd. S'ils acceptent que l'on joue à 15 ou 16 contre eux, je pense qu'on aura une chance." A armes égales, il est vrai que le champion d'Asie n'a pas pesé bien lourd. Pas de surprise cette année, pas de Tout Puissant Mazembe, finaliste malheureux de l'édition précédente face à l'Inter Milan, pour nuire au prévisible. Comme il est de coutume dans cette Coupe du monde des clubs, le titre se jouera dimanche entre le tenant de la Ligue des champions et le lauréat de la Copa Libertadores. Les Blaugrana défieront alors Santos, le champion du Brésil, avec l'ambition de devenir la première formation à remporter deux fois le trophée planétaire. Pour s'offrir une troisième finale dans la compétition (le Barça s'était incliné devant l'Internacional en 2006), les Catalans n'ont pas eu à forcer leur talent ce jeudi. Une mésentente entre Belhadj et Saqer, le portier qatarien, a suffi à mettre les hommes de Pep Guardiola sur les bons rails. Opportuniste, Adriano n'a pas manqué alors d'ouvrir le score (1-0, 25e), avant de récidiver juste avant la pause, d'une frappe ajustée consécutive à un bon service de Thiago (2-0, 43e). Après le repos, deux ouvertures lumineuses de Messi et Thiago à l'attention de Keita (3-0, 65e) et Maxwell (4-0, 82e) auront permis aux Barcelonais de donner plus de corps à une victoire incontestable, et incontestée. Si ce n'est ce tir en bout de course trop enlevé de Keita, l'ancien Lillois et Lyonnais (45e), Al-Sadd, tombeur de l'Espérance de Tunis en quart de finale, n'aura guère eu l'occasion de s'exprimer. Le Barça il faut dire joue à fond le jeu de cette Coupe du monde des clubs. "Le titre qui a le plus d'importance à mes yeux car c'est très compliqué d'arriver jusqu'ici", dixit Guardiola. Au point d'y perdre des plumes ? Hélas, certainement... Sorti sur blessure avant la mi-temps, David Villa souffrirait d'une fracture du tibia gauche et pourrait être indisponible ces six prochains mois. Son Euro avec l'Espagne est d'ores et déjà compromis...