Le Barça à son aise

  • A
  • A
Le Barça à son aise
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Le Barça s'est largement imposé face à Tenerife (4-1) lors de la 36e journée.

LIGA - Le Barça s'est largement imposé face à Tenerife (4-1) lors de la 36e journée.La menace permanente de voir le Real Madrid reprendre les commandes du championnat n'a semble t-il pas altérer les ardeurs des Blaugrana de proposer un jeu alléchant ce mardi à l'occasion de la réception de Tenerife pour le compte de la 36e levée de Liga. Dominateur dans tous les domaines, le Barça n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout de la modeste formation de Tenerife qui s'est avérée trop peu entreprenante pour espérer inquiéter l'ogre barcelonais. Une victoire sans encombre (4-1) qui permet au leader actuel de conforter son avance sur son dauphin madrilène, qui s'est largement imposé à Majorque mercredi, grâce notamment à un triplé de Cristiano Ronaldo (4-1).Et cette victoire n'a pas mis longtemps à se dessiner, le Barça mettant d'entrée de jeu une pression incessante sur le but du portier de Tenerife. Les Blaugrana ont en effet la mainmise sur le cuir et effectuent d'emblée le siège sur le but adverse grâce notamment à une circulation du ballon fluide et à une percussion incessante en milieu de terrain. Acculés dans leur camp, les visiteurs tentent quant à eux désespérément de repousser les assauts en continue des protégés de Pep Guardiola. Et pourtant, contre toute attente, les joueurs de Tenerife sont les premiers à se mettre en situation de but sur une frappe d'Alfaro.Mais tout vient à point à qui sait attendre. Et Messi n'a que quelques minutes à patienter avant de voir ses efforts récompensés par une ouverture du score amplement méritée au quart d'heure de jeu. La Puce profite alors d'une merveille de centre de Dani Alvès de l'extérieur du pied droit bien remis par Ibra de la tête pour tromper la vigilance du portier adverse dans un trou de souris une première fois dans ce match (1-0, 17e). L'occasion pour le prodige catalan de fêter son trentième but en championnat cette saison et de conforter son statut de pichichi de la Liga. Et cette ouverture du score a le mérite d'encenser les Blaugrana qui, sous l'impulsion d'un Camp Nou sensiblement conquis par une entame de match remplie de maitrise de la part de ses protégés, repartent au combat avec des occasions signées Messi (20e) et Maxwell (33e). Et au moment où la domination du Barça est à son apogée, les visiteurs profitent d'une approximation de Puyol en défense centrale pour remettre les compteurs à égalité par l'intermédiaire de Román (1-1, 38e). Un réalisme criant qui a le mérite d'écoeurer le onze titulaire blaugrana qui rejoint les vestiaires médusé par la tournure des évènements. Messi clôt la marqueAu retour des vestiaires, Pep Guardiola décide d'apporter du sang neuf au sein de son armada offensive en intronisant Pedro à la place de Piqué. Et comme en première période, c'est un scénario d'attaque défense qui se profile avec une domination territoriale 100% catalane. La pression commence peu à peu à peser sur les épaules de Xavi et consorts qui ne parviennent pas à forcer le verrou de l'arrière garde de Tenerife qui, bien épaulée par ses milieux de terrain, se contente de repousser les vagues offensives barcelonaises. Mais face à l'une des meilleures attaques de la Liga, la moindre faute d'inattention se paie cash et peu après l'heure de jeu, Dani Alvès parvient à se faufiler au sein de la défense blaugrana avant de délivrer un caviar à Bojan qui ne manque pas la cible et qui redonne l'avantage au Barça (2-1). Un juste retour des choses pour une formation catalane extrêmement entreprenante depuis le début de cette rencontre. Et si jusqu'à présent, les visiteurs sont parvenus à contenir les Barcelonais, ce but sonne irrémédiablement le KO du côté des joueurs des Canaries qui accusent le contrecoup des efforts fournis jusqu'alors. Les locaux en profitent alors et à la 76e, c'est au tour de Pedrito d'alimenter son compteur personnel sur une merveille de passe en profondeur de l'intenable Leo Messi (3-1) et de clôturer le sort de cette rencontre. Cette victoire permet au Barça de garder ses distances avec son rival madrilène, qui n'a pas tremblé face au Real Majorque. Du coup, le déplacement du FC Barcelone à Séville dans cinq jours pourrait s'avérer déterminant dans la course au titre. Affaire à suivre.