Le 7 majeur des Bleus !

  • A
  • A
Le 7 majeur des Bleus !
Partagez sur :

L'équipe de France a remporté son septième match de rang dans cet Euro 2011, vendredi, en écartant l'hôte de la compétition, la Lituanie (73-67). Une victoire qui doit beaucoup à Nando De Colo, qui a profité du forfait de Mickaël Gelabale pour sortir de sa boîte, et inscrire 21 points. Avec ce succès, les Tricolores sont désormais assurés de terminer à l'une des deux premières places, avant le match face à l'Espagne, dimanche.

L'équipe de France a remporté son septième match de rang dans cet Euro 2011, vendredi, en écartant l'hôte de la compétition, la Lituanie (73-67). Une victoire qui doit beaucoup à Nando De Colo, qui a profité du forfait de Mickaël Gelabale pour sortir de sa boîte, et inscrire 21 points. Avec ce succès, les Tricolores sont désormais assurés de terminer à l'une des deux premières places, avant le match face à l'Espagne, dimanche. "Le jour où je devrais prendre mes responsabilités, je le ferai". Discret depuis le début de l'Euro, Nando De Colo a tenu sa promesse, vendredi, face à la Lituanie (73-67). Dans l'ambiance indescriptible de la Siemens Arena de Vilnius, le joueur de Valence a bondi du banc, au relais de Galebale, forfait, pour crucifier les Lituaniens, notamment dans le quatrième quart-temps. Avec 21 points au compteur, l'ancien Choletais a été l'homme de base du septième succès de rang des Bleus, toujours invaincus. Une victoire qui permet aux hommes de Vincent Collet d'être assurés de terminer à l'une des deux premières places du groupe, avant le match face à l'Espagne, dimanche. Une donnée importante - avant même de savoir s'il faut ou non jouer à fond la rencontre face aus Ibères - car les Tricolores sont désormais assurés d'éviter Pau Gasol et sa troupe jusqu'en finale. Mais pour s'offrir ce luxe, il a fallu surpasser cette équipe de Lituanie, portée par tout un peuple. "C'était chaud ce soir !, s'enthousiasme Joakim Noah, au micro d'Infosport+. Il y avait une ambiance super, c'est génial de pouvoir gagner comme ça". Le pivot des Bulls a d'ailleurs donné l'exemple, en livrant une partie encore monstrueuse sous les panneaux, avec 9 points et 13 rebonds au compteur. "Il y avait des monstres partout, sourit l'intérieur. Ils jouent avec beaucoup de coeur". Noah: "Nando a fait un gros match" Les Bleus dominent d'entrée la rencontre, notamment grâce à une grosse intensité défensive (22-16, 12e). Les Lituaniens n'ont pas leur réussite habituelle au tir, et la France revient donc au vestiaire avec six longueurs d'avance, notamment grâce à 8 points de Nando De Colo (34-28, 20e). Vient alors le trou d'air, et ses sept longues minutes sans le moindre tir réussi, sur neuf tentatives. Sarunas Jasikevicius et ses partenaires repassent alors devant (43-46, 30e). C'est le moment choisi par Nando De Colo pour faire oublier l'absence de Mickaël Gelabale, forfait après une blessure à la cheville. Avec 21 points au final, l'arrière valencian fait en effet tourner le vent dans le bon sens (64-57, 38e). "Nando a fait un gros match, se réjouit Noah. C'était super important. On a besoin de tout le monde. Pour être champions, il faut que tout le monde ait la même mentalité". Dans le sillage d'un Tony Parker toujours précieux dans les moments chauds (19 points au final), difficile de fixer une limite à ces Bleus-là. "Ça fait plaisir, il faut continuer, il faut pousser, lance le pivot chicagoan. Sérieux, c'était vraiment bien. Je ne m'attendais pas à une atmosphère comme ça". Reste désormais à savoir comment aborder ce dernier match avant les quarts, dimanche, face à l'ogre ibère, avec notamment la gestion de la fatigue. Pour le fils de Yannick, la question ne se pose même pas. "On veut montrer qu'on est une des meilleures équipes européennes". De telles victoires les y aideront forcément.