Le 2 janvier, on jouera bien au foot

  • A
  • A
Le 2 janvier, on jouera bien au foot
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - Les joueurs s'appuyaient sur leur convention collective pour décaler la journée à lundi.

La Ligue 1 respecte la trêve des confiseurs. Et si, le 2 janvier, certains joueurs auront déjà retrouvé l'entraînement ou seront partis en stage, les voisins espagnols, eux, seront sur les pelouses, pour la 17e journée de Liga. Lundi, l'association des footballeurs espagnols (AFE) avait entamé une procédure d'urgence pour empêcher la journée de se dérouler, invoquant le non respect des conventions collectives concernant le calendrier.

Le texte qui encadre le déroulement des compétitions en Espagne stipule en effet qu'il ne peut y avoir de rencontres officielles entre le 23 décembre et le 2 janvier inclus. Les joueurs se disaient disposés à disputer ces rencontres le 3 janvier, soit lundi.

Cinq matches de Liga sur dix maintenus dimanche

Mais, jeudi, la Chambre sociale de l'Audience nationale, la principale instance pénale d'Espagne, s'est déclarée incompétente à statuer sur la demande des joueurs de la suspendre en raison d'un vice de forme. En effet, la modification du calendrier des compétitions correspond à un acte administratif relevant de la justice administrative et non sociale. Etant donné le délai, la AFE n'a pas les moyens de se retourner et les cinq matches de Liga et les dix matches (sur 11) de D2 initialement prévus dimanche auront bien lieu à cette date.

Selon la Ligue, le syndicat des joueurs n'a agi que maintenant - le calendrier a été validé en juillet -, car il souhaitait mettre la pression sur l'instance vis-à-vis de la situation des joueurs du Betis Séville et du Recreativo Huelva, deux clubs de deuxième division fortement endettés. Une certitude : en Angleterre, où les joueurs seront sur les pelouses le 1er janvier après avoir déjà joué les 26 et 28 décembre, la convention collective n'est pas la même qu'en Espagne.