Lavillenie veut aller haut

  • A
  • A
Lavillenie veut aller haut
Partagez sur :

Un nouveau gros test. Après son succès au meeting Areva à Paris, Renaud Lavillenie, qui en avait profité pour creuser l'écart en tête de la Diamond League, va poser ses perches à Monaco. Outre le retour de Steven Hooker, tout le gratin mondial (Walker, Morh) sera présent en Principauté. S'il vise évidemment la victoire, ce sera une nouvelle opportunité pour Lavillenie de réaliser une grosse performance.

Un nouveau gros test. Après son succès au meeting Areva à Paris, Renaud Lavillenie, qui en avait profité pour creuser l'écart en tête de la Diamond League, va poser ses perches à Monaco. Outre le retour de Steven Hooker, tout le gratin mondial (Walker, Morh) sera présent en Principauté. S'il vise évidemment la victoire, ce sera une nouvelle opportunité pour Lavillenie de réaliser une grosse performance. Ça risque d'aller très haut ! Pour la première fois de la saison, Renaud Lavillenie va retrouver Steven Hooker, son meilleur ennemi sur le circuit. Longtemps blessé, l'Australien n'a pas encore eu l'opportunité de se mesurer à la concurrence cette saison et ressemble à une énigme pour tous les perchistes. De là à faire gamberger le recordman de France ? Pas vraiment. "C'est un petit mystère mais il y a des raisons, il a mis du temps à soigner son genou. Je ne suis pas préoccupé car ce n'est pas mon seul adversaire. On attend de voir sa première compétition pour voir où il en est mais il devrait être en forme", reconnaît en effet le champion d'Europe. Un retour au premier plan au coeur d'une saison plutôt dominée par Lavillenie qui est encore le seul à avoir franchi plusieurs fois 5.80 m mais sans qu'il ait claqué la très grosse performance qu'il attend avec impatience sans le dire trop ouvertement. "Je devrais être capable de passer 5.90, je n'étais pas loin à Lausanne", juge le pensionnaire du Clermont Athlétisme Auvergne. Il ne lui a pas non plus manqué grand-chose pour s'adjuger la meilleure performance mondiale de l'année à Paris puisqu'il a échoué par trois fois à 5.85 m et laisse donc Brad Walker en tête des bilans avec 5.84 m. Lavillenie vise la barre des 5.90 m Malgré tout, Renaud Lavillenie se considère dans les clous. Il aurait tort puisqu'il est le plus régulier jusque-là. "Je m'attendais à ce qu'il y ait plus de perchiste régulier à plus de 5.70 m, je suis presque surpris d'être le seul à avoir franchi plusieurs fois 5.80 m", explique le Français. Cela n'est pas sans incidence puisque si le gros rendez-vous de la saison sera bien lors des Mondiaux à Daegu en Corée en août, il ne laisse pas de côté un quotidien en diamant. "La Diamond League, ça ne parle pas au grand public mais pour nous c'est important. Je l'ai gagnée l'an dernier et cela fait partie de mes objectifs", précise un Renaud Lavillenie d'abord et avant tout motivé par la victoire avant la performance. Il y a cependant de grandes chances pour que les perchistes aillent haut en Principauté. A moins bien entendu que la météo (il devrait y avoir du soleil sur Monaco vendredi) ne vienne perturber les perchistes. "Je veux trouver le même niveau que l'an passé. Daegu se rapproche, je me sens de mieux en mieux", affirme d'ailleurs un Lavillenie que l'on verrait bien terminer le meeting en tête des bilans mondiaux.