Laurey est sur le pont

  • A
  • A
Laurey est sur le pont
Partagez sur :

L'information est désormais officielle, Thierry Laurey reprend en mains les destinées du club d'Arles-Avignon, actuellement empêtré dans les abysses de la Ligue 2 (19e). Une arrivée attendue qui fait suite au limogeage la semaine passée de l'entraîneur bosnien Faruk Hadzibegic.

L'information est désormais officielle, Thierry Laurey reprend en mains les destinées du club d'Arles-Avignon, actuellement empêtré dans les abysses de la Ligue 2 (19e). Une arrivée attendue qui fait suite au limogeage la semaine passée de l'entraîneur bosnien Faruk Hadzibegic. Une révolution de palais est en marche dans la cité des Papes. Le président d'Arles-Avignon, Marcel Salerno, a décidé de mettre un coup de pied dans la fourmilière en intronisant Thierry Laurey à la tête de l'équipe professionnelle en lieu et place de Faruk Hadzibegic, démis de ses fonctions le 23 novembre. L'ancien entraîneur de Sochaux paye un lourd tribut de la longue pente descendante empruntée par l'ACA depuis l'accession surprise en Ligue 1 au printemps 2010. Dix-huit mois plus tard le bilan est tout sauf reluisant. Mathématiquement relégués en Ligue 2 la saison passée à l'issue de la 31e journée, une première dans l'histoire, les Arlésiens n'avaient pas, de l'aveu même du Bosnien, "le niveau pour la Ligue 1". Le contrecoup du retour dans l'antichambre de l'élite semble avoir été particulièrement mal vécu par les Provençaux qui enchaînent les contre-performances. Victorieux à seulement trois reprises en championnat cette saison, le dernier succès en date des coéquipiers de Luigi Pieroni remonte au 24 septembre dernier face à Lens (3-0). Nouzaret en président délégué La tâche de Thierry Laurey, ancien entraîneur d'Amiens et jusqu'à peu en charge de la cellule recrutement à Saint-Étienne, s'annonce particulièrement ardue. L'intéressé le reconnaît dans un entretien mis en ligne sur le site internet du club: "Quand on arrive en cours de saison pour remplacer un collègue, c'est généralement que la situation est délicate. C'est surtout un manque de confiance, un manque de dialogue, aussi. Quand les résultats ne sont pas là, la communication fait défaut, les joueurs se renferment donc sur eux-même". L'ACA pointe à l'avant-dernière place du championnat avec 13 malheureux points et reste sur une déroute 4-1 concédée sur le terrain de Tours, le 25 novembre, l'intérim sur le banc étant alors assuré par Pascal Braud. Le fameux choc psychologique généré par un changement de coach s'avère à présent inévitable pour se prémunir d'une dégringolade vers le National. L'ancien défenseur de l'Olympique de Marseille est d'ores et déjà sur le pont, avec en ligne de mire son premier match en tant qu'entraîneur de l'ACA au Parc des Sports face à Chateauroux vendredi. Charge à lui de panser les plaies d'une équipe qui accumule les désillusions et ainsi "sortir la tête de l'eau". Bien décidé à chasser le doute qui empoisonne l'effectif, Laurey verbalise dès à présent des objectifs à moyen terme: "les matches avant la trêve seront assez significatifs. Dans un premier temps, nous devons prendre des points, à domicile, pour bien repartir en janvier". Une crise profonde que tachera aussi d'endiguer, de concert avec la nouvelle équipe technique, l'expérimenté Robert Nouzaret qui arrive au club affublé du statut de président délégué.