Lauret première !

  • A
  • A
Lauret première !
@ ici avec les moins de 20 ans
Partagez sur :

XV DE FRANCE - Le troisième ligne biarrot sera titulaire face aux Boks.

XV DE FRANCE - Le troisième ligne biarrot sera titulaire face aux Boks. Et la saison de rêve se poursuit pour Wenceslas Lauret. Déjà révélation de la saison du BO, sous le maillot duquel le jeune flanker d'origine réunionnaise a disputé quatorze rencontres en équipe première, dont sept en tant que titulaires, avec en point d'orgue les trois chocs de H-Cup face aux Ospreys, le Munster, jusqu'à la finale face au Stade Toulousain, voilà « Wen », comme ses coéquipiers biarrots l'appellent, intronisé titulaire chez les Bleus. Une éclosion qui n'a pas échappé à Marc Lièvremont et à son staff, qui fidèles à leurs habitudes, n'ont donc pas hésité à le propulser dans le grand bain international pour ces retrouvailles avec les Boks samedi, au stade du Newlands, au Cap.Le jeune disciple de Serge Betsen, dont il avoue qu'il lui a donné le désir d'évoluer au plus haut niveau, s'apprête à entrer dans la carrière internationale face aux champions du monde. Rien que ça ! Lauret profite bien sûr des absences d'Harinordoquy (blessé) et de Ouedraogo (puni), mais, même à 21 ans, le pari n'a rien d'osé si l'on s'en tient à son profil d'énorme plaqueur, pour autant très dynamique et donc doté, en plus d'un potentiel physique indéniable, d'un rayon d'action supérieur à un Louis Picamoles. Le Toulousain, de retour en sélection pour la première fois depuis son énorme prestation... face aux Sud-Africains (20-13) en novembre dernier et après une saison délicate en club, pâtit ainsi de l'émergence du jeune Biarrot autant que des nouvelles consignes d'arbitrage sur les phases de ruck, plus favorables à Lauret. Ce dernier qui sera bien entouré avec pour l'épauler les 85 sélections de Julien Bonnaire et de son capitaine Thierry Dusautoir.Fritz encore recaléLauret, l'un des douze titulaires de ce quinze de départ, finalistes de la H-Cup ou du Top 14, preuve que les sélectionneurs ont évidemment privilégié le rythme pour ces joueurs, qui n'ont, à la différence de Trinhg-Duc, Nallet ou Szarzewzski pas couper avec la compétition. Une ossature générale qui fait la part belle aux vainqueurs du Grand Chelem dans le Tournoi avec notamment une confiance maintenue à la charnière Parra-Trinh-Duc, qui n'a besoin de rien d'autre que de temps de jeu à un peu plus d'un an de la Coupe du monde, a fortiori dans un choc de ce niveau.On notera le retour d'un Romain Millo-Chluski, lui aussi absent depuis novembre dernier et le succès de Toulouse face aux Boks, dont la densité physique ne sera pas de trop face aux « monstres » sud-africains. Une qualité préférée à Julien Pierre, qui retrouve un statut de remplaçant. Plus attendu encore, Dimitri Szarzewski récupère naturellement le talon en l'absence de William Servat.Derrière enfin, alors que les autres blessés de l'hiver, Clerc et Rougerie, retrouvent aux ailes des rangs de titulaires, Lièvremont, s'il a su faire une place à Florian Fritz dans cette tournée, n'est pas encore prêt à relancer le Toulousain, qui n'apparaît même pas sur la feuille de match. Alors qu'on imaginait ce dernier être associé à Maxime Mermoz et avoir ainsi l'opportunité d'effacer le test-match raté (22-6) face à l'Australie en juin dernier, c'est David Marty qui recomposera la paire de centres, 100 % perpignanaise, en l'absence de Jauzion et Bastareaud. L'argument du jeu au pied, favorable à Fritz et qui aurait pu peser dans la confrontation à venir, n'aura pas suffi face à la complémentarité catalane. Que Fritz se rassure néanmoins, la concurrence chez les Bleus fait rage et Fabien Barcella, héros de la mêlée tricolore en novembre face à ces mêmes Boks, le côtoiera samedi en tribunes... Le XV de France: Poitrenaud - Clerc, Marty, Mermoz, Rougerie - (o) Trinh-Duc, (m) Parra - Lauret, Bonnaire, Dusautoir (Cap.) - Millo-Chluski, Nallet - Mas, Szarzewski, Domingo. Remplaçants: Poux, Guirado, Pierre, Picamoles, Yachvili, Skrela, Andreu.