Laurent Fignon est mort

  • A
  • A
Laurent Fignon est mort
@ Maxppp
Partagez sur :

Double vainqueur du Tour de France, mais aussi consultant pour Europe 1, il est décédé mardi.

Double vainqueur du Tour de France, mais aussi consultant pour Europe 1, il est décédé mardi. L'ancien coureur cycliste Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France (1983, 1984), est décédé à l'âge de 50ans, mardi à Paris, des suites d'un cancer. "Valérie Fignon, son épouse, a la douleur d'annoncer le décès de Laurent Fignon aujourd'hui, mardi 31 août 2010 à 12h30 à l'hôpital Pitié-Salpêtrière. Ses obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité", a indiqué l'établissement hospitalier dans un communiqué. Emporté par un cancer Après avoir mis fin à sa carrière, il était devenu consultant pour la télévision publique et la radio. Il était notamment consultant pour Europe 1 lors des deux derniers Tour de France, malgré l'état avancé de son cancer des voies digestives. Une maladie que Laurent Fignon avait rendu publique sa maladie au moment de la sortie de son livre "Nous étions jeunes et insouciants", récit très touchant de sa carrière écrit avant son cancer. Ecoutez son témoignage sur Europe 1 : Dans son ouvrage, Laurent Fignon avait également reconnu la prise d'amphétamines et de cortisone durant sa carrière de coureur. Lors de la promotion du livre, l'ex-champion avait rejeté tout lien entre cette prise de substances et sa maladie, s'appuyant pour cela sur l'avis de médecins. Un an après avoir rendu public sa maladie, il faisait le point sur sa lutte contre le cancer au micro de Marc-Olivier Fogiel : Le dernier Titi champion à vélo Né dans la capitale le 12 août 1960, Laurent Fignon était considéré comme le dernier champion parisien de cyclisme, il a notamment incarné la jeunesse triomphante au début des années 1980. Outre ses deux victoires finales dans le Tour de France, Fignon, coureur professionnel de 1982 à 1993, a gagné également un Giro (1989) et plusieurs classiques dont Milan-Sanremo à deux reprises (1988 et 1989). Il rate son 3e Tour de France pour 8 secondes Puis il fut le perdant magnifique du Tour 1989, pour 8 secondes, la plus petite marge de l'histoire, face à son rival américain Greg LeMond. Le Parisien aux lunettes d'étudiant était également connu pour sa franchise, une sincérité qui lui fut longtemps reprochée. Après avoir raccroché le vélo en août 1993, il était devenu l'organisateur de la course Paris-Nice, avant de revendre en 2002 cette compétition au groupe Amaury, l'organisateur du Tour de France.