Laurent Blanc a été entendu

  • A
  • A
Laurent Blanc a été entendu
Partagez sur :

C'est ce lundi que Laurent Blanc a été auditionné par les deux commissions d'enquête chargées de faire la lumière sur l'affaire des quotas qui secoue le football français depuis une dizaine de jours. Les conclusions des missions diligentées par le ministère des Sports et la FFF, qui doivent décider du sort des personnes impliquées, seront rendues publiques mardi.

C'est ce lundi que Laurent Blanc a été auditionné par les deux commissions d'enquête chargées de faire la lumière sur l'affaire des quotas qui secoue le football français depuis une dizaine de jours. Les conclusions des missions diligentées par le ministère des Sports et la FFF, qui doivent décider du sort des personnes impliquées, seront rendues publiques mardi. Le calvaire touche peut-être à sa fin pour Laurent Blanc. Dans la tourmente depuis plus d'une semaine et les révélations de Médiapart, qui accusait plusieurs membres de la Fédération française de football dont le sélectionneur tricolore d'être favorables à la mise en place de quotas ethniques dans les centres de formation, le patron des Bleus a été entendu ce lundi par les deux commissions d'enquête, qui s'étaient vu confier la mission d'éclaircir le rôle de chacun dans cette affaire. Parti quelques jours en cure à Merano en Italie, avant de rejoindre ce week-end la Gironde où il réside, Laurent Blanc est parti ce lundi matin de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac pour rejoindre Paris, où il a été auditionné par les enquêteurs diligentés par la FFF et par ceux nommés par le ministère des Sports. Le Cévenol a ainsi pu donner sa version de la réunion du 8 novembre dernier au cours de laquelle avait été évoquée l'idée de quotas pour les jeunes joueurs binationaux dans les centres de formation fédéraux. Le rapport de l'Inspection générale de la jeunesse et des sports a ensuite été remis à Chantal Jouanno, qui en donnera les conclusions mardi en fin de matinée lors d'une conférence de presse organisée à l'Insep (l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance). La ministre des Sports doit notamment indiquer s'il y a lieu de saisir le parquet en vue de poursuites judiciaires pour discrimination contre certaines personnes. Blaquart vers la démission, quid de Laurent Blanc ? Le Directeur technique national (DTN), François Blaquart, déjà suspendu à titre provisoire, semble particulièrement visé, lui qui a clairement parlé de quotas lors de la réunion enregistrée par Mohamed Belkacemi, responsable à la fédération du football des quartiers. Ce dernier a clairement laissé entendre dans les colonnes du Parisien qu'il pourrait quitter son poste: "Je suis anéanti par l'ampleur que ça a pris ( ...) Je ne suis pas fautif même si je vis quelque chose de grave. J'ai peut-être commis des erreurs qui méritent réflexion. Je ne m'accrocherai pas à mon poste. Car plus rien ne sera comme avant." Le rapport de la commission interne à la FFF, composée de Patrick Braouezec, président de la Fondation du football et député de Seine-Saint-Denis, et de Laurent Davenas, président du Conseil national de l'éthique, sera remis au président de la FFF, Fernand Duchaussoy, également ce mardi matin, avant d'être présenté à la presse dans l'après-midi. Il sera ensuite discuté jeudi lors d'une réunion extraordinaire du conseil fédéral, qui décidera des éventuelles sanctions administratives à prendre en interne. Laurent Blanc, qui a reçu le soutien de certains de ses anciens coéquipiers comme Zinédine Zidane, Christophe Dugarry, Bixente Lizarazu, mais a aussi été critiqué par d'autres champions du monde 98, Lilian Thuram et Patrick Vieira en tête, a-t-il convaincu de sa bonne foi ? Ce dernier, qui ne devrait en tout cas pas s'exposer à des poursuites judiciaires, peut éventuellement perdre son poste ou décider de le quitter de son propre chef. Réponse peut-être dès ce mardi qui s'annonce comme une journée particulièrement longue pour le foot français.