Latvala devance Loeb et Ogier

  • A
  • A
Latvala devance Loeb et Ogier
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le Finlandais remporte le rallye de Nouvelle-Zélande, devant les deux Français.

RALLYE - Le Finlandais remporte le rallye de Nouvelle-Zélande, devant les deux Français.Officiellement, dans le clan Citroën, il convient de ne pas être déçu et de retenir tout le positif de ce rallye de Nouvelle-Zélande. Officieusement, ce doit être une tout autre histoire... Car Sébastien Ogier et Sébastien Loeb ont réalisé des performances de haut vol avant de craquer sur le fil, dimanche, avec deux sorties de route pour le maître, et une, douloureuse, pour l'élève qui, à trois virages près, aurait pu remporter son premier rallye en championnat du monde. "Nous étions si proches de cette première victoire en WRC. Ce tête-à-queue à trois virages de l'arrivée nous prive d'un grand résultat", consent Sébastien Ogier. Une erreur infime qui lui coûte évidemment très cher. "Nous ne pouvons pas nous arrêter à cette déception: se battre pour la victoire en Nouvelle-Zélande jusqu'au dernier mètre pour notre première participation dépasse tous nos objectifs. C'est encore une fois très encourageant et j'ai hâte de matérialiser cette progression et les efforts de l'équipe par une première victoire", plaide un Ogier qui, à l'origine, n'aurait pas dû faire le déplacement en Nouvelle-Zélande !Latvala a changé de campDe son côté, Sébastien Loeb savait combien sa tâche serait délicate lors de la première journée. Il ne s'était pas trompé puisqu'avec 1'20 de retard sur Solberg, une victoire paraissait impensable. "On a eu des hauts, des bas, le premier jour on perd tout, on fait une super remontée le 2e jour, on passe en tête au début du 3e jour, on perd tout dans la suivante où on se pose 35 secondes. Ça a été la grosse attaque, un peu trop...", résume le sextuple champion du monde. De fait, l'Alsacien part à la faute dans la 19e spéciale et replonge au 4e rang. Il cravache tout de même lors des 2 dernières spéciales et repasse Petter Solberg pour revenir sur le podium. "Après la remontée d'hier (samedi) on aurait pu espérer une victoire, ça aurait été magnifique, peut-être un peu trop beau. Au championnat, on perd quelques points, ce n'est pas une mauvaise opération", convient un Loeb, qui, de fait perd 10 points sur Jari-Matti Latvala. Le pilote Ford devient au passage son premier rival mais pointe encore à 36 longueurs... Au passage, cette victoire est symbolique pour le Finlandais si souvent décrié pour ses fautes de pilotage et qui, pour une fois, se retrouve dans la peau de l'heureux élu. Dans le clan Ford, ce rallye aura également mis en exergue les difficultés actuelles de Mikko Hirvonen qui perd également la main dans sa propre écurie.