Laslandes revient à Bordeaux

  • A
  • A
Laslandes revient à Bordeaux
Partagez sur :

Chargé d'assurer l'intérim jusqu'à la fin de la saison sur le banc de Bordeaux, suite à la démission de Jean Tigana actée au soir de la défaite contre Sochaux (0-4), Eric Bedouet sera assisté de Philippe Lucas, entraîneur des -19 ans, et Lilian Laslandes. L'ancien buteur des Girondins sera en charge des attaquants du club.

Chargé d'assurer l'intérim jusqu'à la fin de la saison sur le banc de Bordeaux, suite à la démission de Jean Tigana actée au soir de la défaite contre Sochaux (0-4), Eric Bedouet sera assisté de Philippe Lucas, entraîneur des -19 ans, et Lilian Laslandes. L'ancien buteur des Girondins sera en charge des attaquants du club. Le meilleur moyen d'oublier, c'est d'avancer. Deux jours après une défaite cuisante subie à Chaban-Delmas contre Sochaux (0-4), le staff des Girondins est déjà reconstitué. Sans Jean Tigana, bien sûr, puisque le désormais ex-entraîneur bordelais a décidé de présenter samedi soir sa démission (que le président Jean-Louis Triaud n'a cette fois pas refusée). Mais avec Eric Bedouet, Franck Mantaux et, aux dernières nouvelles, un duo composé de Philippe Lucas et... Lilian Laslandes. Pour Philippe Lucas, qui dirigeait l'équipe des moins de 19 ans, ce n'est pas vraiment une surprise. Son attachement au club, où il a terminé sa carrière de joueur professionnel et où il travaille depuis onze ans au sein du centre de formation, en faisait un candidat légitime pour intégrer le staff girondin. Bordeaux précise d'ailleurs dans un communiqué qu'il "a accepté de bonne grâce la mission proposée par le club pour seconder Eric Bedouet dans un rôle d'adjoint". En attendant Jean Fernandez ? Pour Lilian Laslandes, en revanche, rien n'indiquait qu'il serait de l'aventure. "L'ancien buteur des Girondins s'occupera spécifiquement des attaquants bordelais jusqu'à la fin de la saison", indique le club. L'ex-international français (39 ans, 7 sélections), retraité depuis 2008, a effectué deux passages en tant que joueur à Bordeaux, de 1997 à 2001 et de 2004 à janvier 2007. Proche de Michel Pavon, entraîneur adjoint jusqu'en février et licencié en avril, il arrive en terrain conquis puisque, selon Sud Ouest, son arrivée est une victoire pour les joueurs dans "leur désir d'imposer leur volonté aux dirigeants". Reste à savoir si certains de ces changements seront durables ou non. Un nom circule déjà pour le poste d'entraîneur la saison prochaine, celui de Jean Fernandez, qui aurait dans l'idée de quitter Auxerre. "Il est trop tôt pour en parler, esquive sur le site du journal régional Nicolas de Tarvernost, le patron de la chaîne M6. On a trouvé une solution intérimaire pour terminer la saison. Heureusement, Bordeaux fait encore rêver les entraîneurs." Mais si les Girondins enchaînent plusieurs saisons comme celle-là, ce ne sera peut-être plus le cas. "Qu'on ne nous refasse pas le coup plusieurs saisons de suite comme ça, prévient le propriétaire du club. Il faudra que la prochaine soit celle du redressement."