Lamy-Chappuis sacré !

  • A
  • A
Lamy-Chappuis sacré !
@ Reuters
Partagez sur :

COMBINE NORDIQUE - Après l'or olympique, il remporte la Coupe du monde.

COMBINE NORDIQUE - Après l'or olympique, il remporte la Coupe du monde. C'était presque joué d'avance. Avant même les Jeux Olympiques de Vancouver, qui l'ont couvert d'or, Jason Lamy-Chappuis savait qu'à moins d'un incroyable coup de mou, il remporterait le gros globe de cristal du combiné nordique, récompensant le meilleur skieur de la Coupe du monde. Mais au lieu de conclure l'affaire la semaine prochaine à Oslo, dernière manche de la saison, le Français a préféré se saisir dès ce vendredi de sa récompense. En terminant dixième de l'épreuve de Lahti, en Finlande, le Jurassien est devenu le deuxième Tricolore de l'histoire à être couronné après Fabrice Guy, sacré en 1992. Une place dans les vingt-cinq premiers lui aurait suffi en cas de victoire de son principal concurrent au classement général, Felix Gottwald. Mais l'Autrichien, seulement trente-septième après le saut, a terminé le sprint au cinquième rang. Jason Lamy-Chappuis n'avait donc qu'à assurer. Auteur d'un bond à 110,5 mètres, qui lui a permis de partir en treizième position avec un peu plus d'une minute et demie de retard sur l'Autrichien Wilhelm Denifl, auteur d'un saut à 124,5 mètres, le Français a signé son moins bon résultat de l'hiver qui, paradoxalement, lui assure le titre. Il ne s'en plaindra certainement pas. Le champion olympique sur petit tremplin n'a de toute façon pas pu jouer la gagne puisqu'il termine à l'arrivée à 44"6 du vainqueur du jour, le Norvégien Magnus Moan, qui s'est imposé en 25'20"3 devant le Finlandais Hannu Manninen (+2"3) et l'Allemand Tino Edelmann (+7"2). Côté tricolore, il faut aussi saluer la septième place de François Braud (+39"3), quatrième après le saut, et le onzième rang de Sébastien Lacroix (+45"6). Juste derrière le chef de file de la délégation française, celui qui a rayonné durant l'hiver avec cinq victoires en Coupe du monde. Difficile de dire qu'il n'a pas mérité son Globe.