Lakers et Celtics en danger

  • A
  • A
Lakers et Celtics en danger
Partagez sur :

Les deux finalistes NBA de la saison passée, les Celtics et les Lakers devront disputer un septième match décisif pour valider leur ticket pour les finales de conférence. A l'ouest, Los Angeles a été battu à Houston par les Rockets (95-80), alors qu'à l'est, Boston a craqué en fin de match face à Orlando (83-75).

Les deux finalistes NBA de la saison passée, les Celtics et les Lakers devront disputer un septième match décisif pour valider leur ticket pour les finales de conférence. A l'ouest, Los Angeles a été battu à Houston par les Rockets (95-80), alors qu'à l'est, Boston a craqué en fin de match face à Orlando (83-75).Orlando Magic-Boston Celtics: 83-75Les fans des Celtics peuvent y voir un signe: le mimétisme entre les campagnes 2008 et 2009 est en effet troublant. Comme lors du premier tour face à Chicago, le champion en titre jouera en effet à nouveau sa tête et sa qualification pour la finale de conférence est lors d'une septième manche forcément décisive. Après avoir repris la main lors du match 5, les champions en titre ont finalement été incapables de conclure dès ce jeudi à Orlando. Les troupes du Massachussetts ont pourtant fait la course en tête jusque dans le dernier quart, mais une fois n'est pas coutume, Paul Pierce, Ray Allen et consorts sont restés trop courts.La faute à une dernière ligne droite mal maîtrisée, Boston y concédant notamment 7 de ses 19 pertes de balle, et à une maladresse à longue distance finalement trop pénalisante. A l'image d'un Ray Allen passé au travers dans les grandes largeurs avec ses 5 points à 2/11 aux tirs et son 0/7 derrière l'arc. Rajon Rondo et Paul Pierce, bien plus productifs avec 19 points-16 rebonds pour l'un et 17 points-9 rebonds pour l'autre, ont certes longtemps permis aux Celtics de croire en une victoire synonyme de qualification. Mais Dwight Howard veillait. Et l'intérieur floridien, 23 points et 22 rebonds au compteur malgré ses difficultés aux lancers francs, a finalement eu le dernier mot.Il n'était toutefois pas le seul à se distinguer puisque Rashard Lewis, 20 points et 6 rebonds, et Mickael Pietrus, 11 points à 4/8 en 25 minutes, apportaient également leur contribution. De quoi permettre aux Floridiens d'oublier la polémique née, ces deux derniers jours, des déclarations d'après-match de son jeune leader. Howard s'était en effet épanché à l'issue du match 5 en reprochant à son entraîneur, Stan Van Gundy, "certains changements en cours de jeu" et en réclamant plus la balle. L'intéressé la jouait, cette fois, plus discret. "J'ai juste essayé d'être moi-même, de jouer mon jeu et de ne pas me soucier du reste, expliquait-il placidement, avant d'ajouter: J'ai retenu la leçon et je garderai ma bouche fermée à l'avenir."Houston Rockets-Los Angeles Lakers: 95-80Les Los Angeles Lakers ne sont pas non plus à l'abri. Les finalistes malheureux de la saison dernière devront, eux aussi, en découdre dimanche soir lors d'un septième match à double tranchant. Leur chance ? Ils joueront devant leur public du Staples Center. Mais ce n'est pas forcément un gage de qualification pour la finale de la conférence ouest, où les attendent les Denver Nuggets. Surtout si, en face, ils tombent sur des Rockets aussi inspirés que la nuit dernière, au Toyota Center.Car la franchise de Houston a survolé le match (95-80), du premier quart-temps remporté haut la main (27-15) jusqu'au dernier (21-15). Il n'y a qu'après la pause (22-29) que les Texans ont relâché la pression. Aaron Brooks a fait mal aux Californiens avec 26 points, 4 passes et 3 rebonds à son actif. Luis Scola (24 points, 12 rebonds) a aussi tout donné pour les Texans, qui peuvent donc encore croire au fol espoir de sortir la meilleure équipe de la conférence en saison régulière. Les hommes de Phil Jackson, eux, ont été sans grande inspiration, englués dans la défense opaque adverse. Seuls Kobe Bryant (32 points, 3 passes, 3 contres), avec un certain déchet (11/27 aux tirs), et Pau Gasol (14 points, 11 rebonds) ont su tirer leur épingle du jeu.