Lake Louise: Riesch dame le pion à Vonn

  • A
  • A
Lake Louise: Riesch dame le pion à Vonn
Partagez sur :

On attendait Lindsey Vonn, sept fois victorieuse au bas de la pente canadienne, c'est Maria Riesch qui a remporté ce vendredi la première descente de la saison à Lake Louise. Pour la première fois depuis quatre ans, l'Américaine s'est laissée surprendre dans son jardin nord-américain, dominée par une Allemande qui compte déjà trois podiums à son tableau de chasse cette saison.

On attendait Lindsey Vonn, sept fois victorieuse au bas de la pente canadienne, c'est Maria Riesch qui a remporté ce vendredi la première descente de la saison à Lake Louise. Pour la première fois depuis quatre ans, l'Américaine s'est laissée surprendre dans son jardin nord-américain, dominée par une Allemande qui compte déjà trois podiums à son tableau de chasse cette saison. "Je n'ai pas encore été capable d'atteindre le podium en slalom, mais je sais qu'en vitesse, je suis là." Lindsey Vonn n'avait pas tout à fait tort: après quatre étapes difficiles entre les piquets, la triple tenante du gros globe de cristal tient son premier podium de la saison, à l'issue de la toute première descente de la saison. Un minimum, sans doute, pour celle qui briguait ce vendredi la 34e victoire de sa carrière en Coupe du monde - la huitième sur la seule piste de Lake Louise. "Je connais cette course par coeur", se vantait-elle avant coup. Et pourtant il est une autre skieuse qui puisse manifestement en dire autant. Seule rivale parvenue à contester l'hégémonie de Lindsey Vonn en descente lors du dernier exercice - avec deux succès contre six au crédit de l'Américaine l'hiver passé - Maria Riesch a mis fin ce vendredi à la belle série d'invincibilité de mademoiselle Kildow, elle qui ne s'était plus inclinée dans sa spécialité sur le tracé canadien depuis décembre 2006. Déjà gratifiée de deux podiums cet automne aux slaloms de Levi et Aspen et désormais lauréate de 15 épreuves de Coupe du monde, l'Allemande, première dauphine dans la course au gros globe la saison dernière, ne pouvait espérer une rentrée plus probante. Lindsey Vonn aura cependant tout le loisir de répliquer ce week-end, avec une nouvelle descente et un Super-G encore au programme. La concurrence promet néanmoins d'être rude, à en juger les performances d'Elisabeth Goergl - laquelle a décroché son 24e podium en Coupe du monde ce vendredi - ou de Julia Mancuso. Sans oublier Marion Rolland, 7e du jour et première française au classement.