Lakafia fait l'unanimité

  • A
  • A
Lakafia fait l'unanimité
Partagez sur :

Invité surprise du groupe France sélectionné pour la Coupe du monde, lui qui ne compte aucune sélection à son actif, Raphaël Lakafia, en l'espace de seulement deux semaines, a su trouver sa place, à seulement 21 ans, de manière naturelle. Capitaine, entraîneur, compagnon de chambrée, tous évoquent le bleu des Bleus. Sans aucune fausse note.

Invité surprise du groupe France sélectionné pour la Coupe du monde, lui qui ne compte aucune sélection à son actif, Raphaël Lakafia, en l'espace de seulement deux semaines, a su trouver sa place, à seulement 21 ans, de manière naturelle. Capitaine, entraîneur, compagnon de chambrée, tous évoquent le bleu des Bleus. Sans aucune fausse note. Thierry DUSAUTOIR, son capitaine en sélection: "Physiquement, il est bien" "On lui prête attention, d'autant plus qu'il est dans le même groupe de travail que moi, on passe nos journées ensemble et on échange énormément. Je ne le connais pas très bien, mais Raphaël est un garçon très sympa. Il s'est intégré sans problème. Malgré son jeune âge, il va vers les autres et ne reste pas en retrait, c'est bien ! Il n'est pas du genre à rester dans son coin, à regretter d'être là. La présence de plusieurs joueurs du BO a facilité aussi les choses. Je peux vous dire en tout cas que physiquement, il est bien, il est en forme (sourires)." Fabien BARCELLA, son compagnon de chambrée: "Un garçon attachant" "Il me fait bien marrer, un peu moins quand il ronfle la nuit (rires). J'ai rarement entendu quelqu'un ronfler aussi fort. J'en profite pour lancer un appel : si quelqu'un veut échanger sa chambre avec moi. Je plaisante, il me fait bien rigoler parce que c'est un jeune qui a encore quelques vices de sa jeunesse adolescente, à savoir qu'il oublie de ranger sa chambre et ses affaires. C'est un garçon attachant, mais très bordélique. J'ai beau lui dire de ranger, il ne m'écoute pas. Il aime bien tout ce qui est internet, Skype... et il me fait un peu découvrir des choses que je ne connaissais pas. Mais c'est un super mec." Imanol HARINORDOQUY, son capitaine en club: "Besoin d'être un peu couvé" "Il a quand même encore besoin d'être un peu couvé, ça lui fait du bien qu'on soit là (les joueurs biarrots), ça lui permet d'évoluer dans un milieu familial et il a besoin de ça. C'est un joueur puissant, qui à 21 ans possède encore une marge de progression assez importante. Je crois qu'il a franchi un cap au niveau physique, il lui faut maintenant franchir un autre mentalement pour qu'il prenne confiance dans son jeu et apporte plus encore pour se responsabiliser dans le jeu. Un n°8 parce qu'il est un joueur à tout faire, a toujours du travail, que tu ais 20 ou 30 ans." Didier RETIERE, son entraîneur en sélection: "Complètement intégré" "C'est un joueur à très fort potentiel, coordonné, puissant, très rapide. Ça aussi, ça l'aide à prendre sa place dans le groupe et puis, c'est surtout un joueur qui est très reconnu par ses partenaires. Quand on a des Imanol (Harinordoquy), des Dimitri (Yachvili), un peu, je vais dire, comme parrains, c'est forcément plus facilitant. Il a trouvé vraiment sa place sans en faire trop et c'est vrai qu'il est complètement intégré dans le groupe. On le connaissait un peu avant parce qu'on l'avait déjà vu au pôle France et en équipes de jeunes. Ça s'est fait de manière très naturelle."