Lacazette: "Gagner avec la manière"

  • A
  • A
Lacazette: "Gagner avec la manière"
Partagez sur :

L'équipe de France Espoirs a l'opportunité d'accentuer son avance en tête du groupe 9 des éliminatoires de l'Euro 2013, lundi à Angers face à la Slovaquie. Brillante jusque-là, la sélection dirigée par Erick Mombaerts jouera gros face à un adversaire direct pour la première place. Alexandre Lacazette, buteur face à la Roumanie, estime que les Bleuets ont tous les atouts pour l'emporter.

L'équipe de France Espoirs a l'opportunité d'accentuer son avance en tête du groupe 9 des éliminatoires de l'Euro 2013, lundi à Angers face à la Slovaquie. Brillante jusque-là, la sélection dirigée par Erick Mombaerts jouera gros face à un adversaire direct pour la première place. Alexandre Lacazette, buteur face à la Roumanie, estime que les Bleuets ont tous les atouts pour l'emporter. Comment abordez-vous ce rendez-vous face à la Slovaquie ? L'objectif est de confirmer et de gagner avec la manière pour passer devant la Slovaquie et bien se positionner en vue des barrages. On se doit de gagner avec le maximum de buts pour faire l'écart avec la Slovaquie qui est notre adversaire direct en ce moment. Pensez-vous être titulaire ? J'espère être titulaire, si le coach me lance dès le départ je donnerai tout, mais si je suis sur le banc ou en tribunes, j'aiderai au maximum l'équipe. Avez-vous l'impression de progresser en gagnant du temps de jeu en club ? Oui, c'est sûr qu'avec le temps de jeu que je gagne, je ne peux que progresser contrairement à la saison dernière où je restais beaucoup sur le banc, le coach me fait confiance, j'en profite pour engranger de l'expérience, je progresse plus rapidement. Je reste sur trois bonnes prestations en championnat et en Coupe de la Ligue, j'ai marqué contre Sochaux, tant mieux, ça me permet d'être confiant. Les résultats sont plus complexes et on commence à pointer du doigt l'entraîneur, qu'en pensez-vous ? On sait que dès que les résultats ne suivent pas, l'entraîneur est en première ligne, c'est comme ça partout et depuis longtemps dans le football. Je ne me fais pas de souci, dès qu'on va tous revenir, tout ira mieux. Qu'est-ce qui a changé par rapport à la saison dernière ? La confiance du coach envers les jeunes et une autre philosophie de jeu qui ressemble plus à celle des années précédente à Lyon. Après, il y aussi plus de sérénité parce que les supporters ont une nouvelle approche de l'équipe, ils se retrouvent plus dans cette équipe, ils sont moins en froid avec l'entraîneur et comme les résultats sont meilleurs, tout le club va mieux. "Remporter le championnat" Et personnellement, comment vous sentez-vous dans cette équipe ? Je me retrouve davantage dans ce jeu car on retrouve les fondements du club que je connais depuis mes 10 ans. Et puis, le public est derrière nous ce qui nous rend peut-être meilleur, on a confiance en notre jeu, on se trouve plus facilement. Quel est l'objectif de Lyon cette saison ? L'ambition c'est de remporter le championnat, on sait qu'on est à 5 ou 6 points de Paris, l'écart commence à se creuser mais on a encore jusqu'au mois de mai pour les rattraper et passer devant. Qu'est-ce qui vous ferait dire que vous avez réussi votre saison ? Marquer plus de buts, jouer le plus possible avec l'équipe. Je ne me fixe pas d'objectif, le coach m'a lancé, je veux le conforter dans son choix et j'espère que ça va durer toute la saison. J'aspire à du temps de jeu, marquer et être décisif pour l'équipe. Préférez-vous évoluer sur un côté ou dans l'axe ? Je me sens plus à l'aise au poste d'attaquant axial mais je sais que la concurrence est rude car devant moi il y a des joueurs d'expérience. Et pour devenir un grand attaquant, il faut d'abord passer par les couloirs comme l'a fait Benzema. Je le ferai sans problème. Pour moi, c'est formateur je sais que je dois en passer par là pour réussir dans l'axe. Après s'il me lance dans l'axe, ça me fera plaisir mais je prends le temps de jeu dans l'axe ou sur les côtés.