La Viola y croit encore

  • A
  • A
La Viola y croit encore
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Battue à l'aller par le Bayern, la Fiorentina croit en ses chances.

LIGUE DES CHAMPIONS - Battue à l'aller par le Bayern, la Fiorentina croit en ses chances. Les statistiques sont trompeuses. Et elles se mentent parfois à elles-mêmes. La Fiorentina reçoit en effet le Bayern Munich mardi en Ligue des champions avec une ambition féroce et une grosse volonté devant son public d'Artemio Franchi. Mais si les coéquipiers de Sébastien Frey ont remporté leurs quatre rencontres de la phase de poules à domicile, la dynamique n'est plus la même en 2010 avec un succès lors de leurs 11 derniers matches toutes compétitions confondues. De quoi envisager ce huitième de finale retour avec une confiance toute relative. Malgré cela, les joueurs de la Viola s'accrochent avec force à la prestation de l'aller. "Ils nous ont bien pressés et ont bien joué tactiquement, mais je pense aussi que nous n'avons pas bien joué", concède Arjen Robben, l'homme fort du Bayern, sur le site de l'UEFA. L'équipe de Prandelli avait suffisamment bien joué le coup pour tenir un match nul méritoire avant de s'incliner en toute fin de rencontre sur un but signé Miroslav Klose et validé malgré un hors-jeu flagrant (2-1). La froide colère du clan italien n'avait rien changé à un résultat subitement devenu négatif. Le Bayern sur une bonne série Il l'est d'autant plus que si la Viola comptera finalement sur un Gilardino revenu à la compétition ce week-end face à la Juventus, il faudra que toute l'équipe parvienne à hausser sensiblement son niveau par rapport à ce qu'elle produit en Serie A pour tenir tête à une formation bavaroise riche de 18 matches sans défaite. "Après 3-4 mois, les joueurs ont commencé à comprendre le fonctionnement des autres, on a commencé à jouer ensemble sur le terrain, on a compris ce que le coach voulait de nous. Et c'est là qu'on a commencé à montrer un visage complètement différent", analyse Anatoliy Tymoshchuk. Cette série ne semble pas empêcher Sébastien Frey et son équipe de dormir. "Le Bayern a de bonnes individualités mais nous avons une bonne équipe. Et nous avons montré qu'en tant qu'équipe, même quand sur le papier nous sommes donnés inférieurs, nous pouvons l'emporter. Nous l'avons déjà prouvé et il faut que nous répétions ce genre de performance", glisse le portier tricolore au site de l'UEFA. Frey fait principalement référence à la victoire contre Lyon mais aussi et surtout aux deux succès contre Liverpool lors de la phase de groupes. Ces bonnes dispositions n'empêchent pas le Français de désigner Robben et Ribéry comme les deux hommes à suivre du côté du Bayern. Robben espère de son côté que son équipe saura faire mieux que lors de la rencontre initiale. "Je pense que nous avons un petit avantage parce que nous avons gagné. Ils doivent à présent s'imposer à domicile, ils devront sortir davantage et cela n'est probablement pas leur jeu. Ils aiment attendre et jouer la contre-attaque", glisse le Néerlandais. Et si la Viola doit davantage faire le jeu, cela pourrait permettre au Bayern de placer quelques attaques fulgurantes dont il a le secret. C'est bien ce que souhaite Van Gaal.