La surprise Spies

  • A
  • A
La surprise Spies
Partagez sur :

Tout le monde attendait Casey Stoner, mais c'est finalement Ben Spies qui a remporté ce samedi à Assen le Grand Prix des Pays-Bas, sa première victoire en MotoGP. Le pilote américain (Yamaha) a devancé les deux Honda de l'Australien, qui reste leader du championnat du monde, et de l'Italien Andrea Dovizioso.

Tout le monde attendait Casey Stoner, mais c'est finalement Ben Spies qui a remporté ce samedi à Assen le Grand Prix des Pays-Bas, sa première victoire en MotoGP. Le pilote américain (Yamaha) a devancé les deux Honda de l'Australien, qui reste leader du championnat du monde, et de l'Italien Andrea Dovizioso. Non, il n'y en a pas que pour Casey Stoner cette saison. L'Australien, large leader du championnat du monde avec quatre victoires décrochées lors des six premiers Grand Prix de l'année, a dû se contenter ce samedi sur le circuit d'Assen (Pays-Bas) de la deuxième place derrière le méconnu Ben Spies. L'Américain, qui remporte là le premier succès de sa carrière dans la catégorie MotoGP, confirme qu'il est plus qu'un figurant, lui qui était déjà monté sur la troisième marche du podium à Barcelone. C'était d'ailleurs quelques jours seulement après cette belle performance en Catalogne que le team Yamaha avait annoncé la prolongation d'un an de son contrat au sein de l'équipe officielle. De Puniet abandonne Une confiance qui a donc visiblement boosté Ben Spies lors d'un Grand Prix exigeant marqué par la chute dès le quatrième virage du premier tour de Marco Simoncelli, qui avait pourtant signé la veille la pole position. Si l'Italien, qui a emporté avec lui Jorge Lorenzo, a pu terminer la course, il a dû se contenter de la neuvième place à +1'24"925 du vainqueur du jour. Un Ben Spies parti en première ligne, juste derrière Marco Simoncelli, qui aura donc su résister aux deux Honda de Casey Stoner (+7"697) et d'Andrea Lorenzo (27"506). Au classement général, cette première victoire dans la catégorie reine lui permet de faire un petit bond de deux places, passant du neuvième au septième rang avec désormais 61 points au compteur. Jorge Lorenzo, deuxième du championnat du monde, a lui sauvé les meubles en terminant sixième de la course (+44"536). Randy De Puniet a eu moins de chance puisque le Français (Ducati) a été contraint à l'abandon. Une saison noire pour lui, qui ne compte que 10 points au classement des pilotes. Prochain rendez-vous du 1er au 3 juillet en Italie, sur le circuit de Mugello.