La surprise Ivanov

  • A
  • A
La surprise Ivanov
Partagez sur :

A la surprise générale, le Russe Serguei Ivanov a remporté dimanche l'Amstel Gold Race. Le coureur de la formation Katusha s'est imposé devant ses deux compagnons d'échappée les Néerlandais Karsten Kroon et Robert Gesink, avec quelques secondes d'avance sur le groupe des favoris.

A la surprise générale, le Russe Serguei Ivanov a remporté dimanche l'Amstel Gold Race. Le coureur de la formation Katusha s'est imposé devant ses deux compagnons d'échappée les Néerlandais Karsten Kroon et Robert Gesink, avec quelques secondes d'avance sur le groupe des favoris.Une semaine après les pavés du Nord, les spécialistes des classiques avaient rendez-vous dimanche sur les routes vallonnées de l'Amstel Gold Race. Déjà vainqueur du Tour des Flandres avec Stijn Devolder et de Paris-Roubaix avec Tom Boonen, la Quick-Step misait cette fois sur son duo de Français Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau pour remporter cette épreuve du Pro-Tour.Mais la concurrence était rude pour les Tricolores avec la participation de l'Italien de la Lampre Damiano Cunego, vainqueur l'an dernier, l'Espagnol de la Caisse d'Epargne Alejandro Valverde, désireux de se montrer à son avantage après avoir été mis en cause dans l'Affaire Fuentes, et Frank Schleck, lauréat de l'épreuve en 2006 et deuxième en 2008.Frank Schleck victime d'une lourde chuteMalheureusement pour la formation Saxo-Bank de Bjarne Riis, le Luxembourgeois a été victime d'une chute dans les rues de Maastricht à 70 kilomètres de l'arrivée, en compagnie de l'Australien de la Silence-Lotto Matthew Lloyd. Les deux coureurs ont été évacués sur civière. Selon un premier diagnostic, le frère d'Andy, qui n'a pas perdu connaissance, a été victime d'une commotion cérébrale.Parti dès le début de l'épreuve, un groupe de six hommes composé notamment du Néerlandais Niki Terpstra (Milram), n'allait pas résister au retour du peloton dont la réaction fut initiée par le sprinteur espagnol de la Rabobank Oscar Freire. Un travail qui allait profiter à son coéquipier néerlandais Robert Gesink, qui parvenait à prendre quelques secondes d'avance à moins de dix kilomètres de l'arrivée, en compagnie du Russe Serguei Ivanov (Katusha) et de son compatriote Karsten Kroon (Saxo Bank). Malgré le travail des Silence-Lotto, le groupe des favoris ne réussissait pas à revenir dans l'ascension finale du Cauberg et Ivanov remportait la plus belle victoire de sa carrière en devançant au sprint Kroon. Distancé, Gesink finissait sur le podium devant Alejandro Valverde. Les cadors du peloton tenteront de prendre leur revanche dès mercredi lors de la Flèche Wallonne.