La surprise américaine ?

  • A
  • A
La surprise américaine ?
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Les Américains se voient voient bien atteindre les quarts.

CM 2010 - Les Américains se voient voient bien atteindre les quarts.L'AVIS DE LA REDACTIONFinalistes surprises de la dernière Coupe des Confédérations, Landon Donovan et les siens ont encore prouvé qu'il ne fallait pas les mésestimer. Car une chose est sûre, ils connaissent leur affaire en matière de soccer, et les champions d'Europe espagnols, écartés sans ménagement en demi-finale de la compétition pour la mise à mort de leur longue série d'invincibilité (0-2), peuvent en témoigner, tout comme les Brésiliens, vainqueurs de l'épreuve au forceps après avoir accusé deux buts de retard (3-2). Et la Coupe du Monde, où le meilleur résultat des Yankees reste une troisième place lors de l'épreuve inaugurale en 1930, est une compétition qui leur réussit une édition sur deux depuis 1990, avec un huitième de finale en 1994 puis un quart en 2002, avec bien des regrets après une élimination pas vraiment méritée face à l'Allemagne (0-1). Désormais guidés par Bob Bradley, les Américains sont de retour en Afrique du Sud un an après, avec une réplique d'un maillot porte-bonheur qui avait permis à leurs aînés de battre l'Angleterre 1 à 0 lors de la Coupe du Monde 1950. Superstition, quand tu nous tiens...LA STAR : CLINT DEMPSEYSi Landon Donovan est la figure de proue de cette sélection américaine, un joueur commence de plus en plus à s'y imposer, à la manière de ce qu'il peut réussir dans son club de Fulham, avec qui il est devenu le premier joueur américain de l'histoire à participer à une finale européenne. Après un parcours atypique, Clint Dempsey, récolte donc, à 27 ans, le fruit de ses efforts et sa troisième saison en Premier League ressemble fort à celle de la consécration, malgré des blessures qui l'ont empêché de donner sa pleine mesure. Son but contre la Juventus en Ligue Europa l'a fait rentrer dans l'histoire des Cottagers et sa polyvalence, lui qui peut être aligné avec autant de bonheur sur un côté du milieu de terrain ou en attaque, en font indéniablement le facteur X de cette sélection US.LES 23 AMERICAINS : Gardiens: Brad Guzan (Aston Villa), Tim Howard (Everton), Marcus Hahnemann (Wolverhampton).Défenseurs: Carlos Bocanegra (Rennes), Jonathan Bornstein (Chivas), Steve Cherundolo (Hannovre), Jay DeMerit (Watford), Clarence Goodson (IK Start), Oguchi Onyewu (Milan AC), Jonathan Spector (West Ham United). Milieux: DaMarcus Beasley (Glasgow Rangers), Michael Bradley (Borussia Mönchengladbach), Ricardo Clark (Eintracht Francfort), Clint Dempsey (Fulham), Landon Donovan (Los Angeles Galaxy), Maurice Edu (Glasgow Rangers), Benny Feilhaber (Aarhus), Stuart Holden (Bolton), Jose Torres (Pachuca).Attaquants: Jozy Altidore (Villarreal), Edson Buddle (Los Angeles Galaxy), Robbie Findley (Real Salt Lake), Herculez Gomez (Puebla).