La Suisse surprend l'Espagne !

  • A
  • A
La Suisse surprend l'Espagne !
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Les champions d'Europe espagnols ont chuté d'entrée face à la Suisse (0-1).

CM 2010 - Les champions d'Europe espagnols ont chuté d'entrée face à la Suisse (0-1).Coup de tonnerre en Afrique du Sud ! L'un des grands favoris pour la victoire, l'Espagne, s'est incliné lors de son entrée en lice dans le Mondial 2010. Les champions d'Europe en titre, qui restaient sur une incroyable série de douze victoires d'affilée et qui n'ont perdu qu'un seul match depuis 2007 (une défaite 2-0 contre les Etats-Unis en demi-finales de la Coupe des Confédérations 2009), ont chuté à la surprise générale contre la Suisse (0-1) pour leur première rencontre dans le groupe H. Et c'est toute la confiance accumulée depuis près de trois ans qui s'effondre sur la pelouse du stade de Durban. Même si le discours de Vicente Del Bosque, le sélectionneur ibérique, était emprunt de réalisme ces derniers jours, en réponse à la place de finaliste annoncée des Espagnols, ce scénario rappelle celui vécu par les Bleus en 2002. Arrivée sûre d'elle en Corée du Sud, forte de son titre européen glané deux ans auparavant, l'équipe de France avait vécu l'un des pires fiascos de son histoire.Rien ne dit que les Espagnols quitteront la compétition dès le premier tour, comme les Français il y a huit ans. Mais cette défaite sonne comme un véritable avertissement à tout excès de triomphalisme. Contre le Honduras et le Chili, ses deux prochains adversaires, la Roja se présentera sans doute avec un esprit revanchard. Mais elle n'a plus le droit à l'erreur. D'autant que l'un des deux billets pour les huitièmes de finale semble promis au vainqueur de Suisse-Chili disputé lundi prochain, les deux équipes comptant trois points au classement. Le plan de travail de Del Bosque dans les prochains jours sera de redonner à son attaque l'efficacité qui avait fait si mal lors de l'Euro 2008. Car il s'agit du vrai point noir de la rencontre. Ultra dominateurs, les Espagnols ont péché dans le dernier geste malgré la présence de pointures internationales comme Villa et Torres, entré en seconde période.Derdiyok affole la défense espagnoleMonopolisant le ballon, les Espagnols ont buté durant toute la première période sur la défense suisse avant de se faire surprendre en contre au retour des vestiaires. Sur l'une de leurs premières incursions dangereuses, les Suisses trouvaient la faille à la surprise générale. Lancé en profondeur, Derdiyok butait sur Casillas mais le ballon revenait dans les pieds de Gelson Fernandes qui s'y prenait à deux fois pour marquer (1-0, 52e). Un but qui rappelle étrangement celui encaissé par l'équipe de France contre le Sénégal lors du match d'ouverture du Mondial 2002.Comment allaient réagir les Espagnols ? En se projetant vers l'avant, plus que jamais, sans relâche. Mais malheureusement pour eux, sans succès. Iniesta (63e), Torres (68e), Xabi Alonso (70e) et Navas (79e) manquaient tous le cadre. Le siège devant la surface de la Nati s'éternisait alors que les Suisses s'accrochaient à ce précieux résultat comme des morts de faim. Et les hommes d'Ottmar Hitzfeld manquaient même de tuer le match à un quart d'heure de la fin. Derdiyok, qui slalomait entre trois défenseurs espagnols, s'ouvrait le chemin du but et tentait un tir de l'extérieur qui touchait le poteau droit de Casillas (75e). Après un dernier corner accordé au-delà des cinq minutes de temps additionnel annoncées, les Helvètes pouvaient enfin lever les bras au ciel. Ils venaient de faire tomber les champions d'Europe.