La Suède avec les honneurs

  • A
  • A
La Suède avec les honneurs
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Éliminés avant le coup d’envoi, les Suédois ont battu la France pour finir la compétition.

"Moi, je donne juste un coup de main à mes collègues". Le propos, empreint d’humilité et d’altruisme, est suffisamment rare pour être souligné… surtout venant de la part du capitaine suédois Zlatan Ibrahimovic, parangon de suffisance et d’arrogance, mais aussi et surtout l’un des meilleurs joueurs de la planète. Mardi soir, il a fait honneur à son pays en se mettant au diapason d’une équipe de Suède revigorée. Dès la 10e minute, "Ibra met sur orbite Toivonen, d’une superbe transversale,  mais l’attaquant du PSV Eindovhen voit sa frappe mourir sur le poteau. Le ton est donné et les hommes d’Erik Hamren poursuivent leurs offensives tout en se montrant souverains en défense. Hormis quelques errements au milieu de terrain, notamment dans la récupération, la Suède nous offre une première mi-temps d’excellente facture. Français et Suédois rentrent au vestiaire sur un score de parité (0-0).

Le génie de Zlatan

Dès le retour des vestiaires, Toivonen sonne la charge et nourrit encore un peu plus les regrets suédois d’avoir perdu les deux premiers matchs. Cette équipe, dans un grand jour, semble en mesure d’inquiéter les grosses écuries européennes. Ce sera chose fait dès la 54e minute, sur un centre venu de la droite, Zlatan Ibrahimovic place une magnifique reprise de volée qui finit dans le petit filet d’Hugo Lloris. La Suède mène logiquement 1-0. Un éclair de génie du grand buteur suédois qui fait frémir de plaisir les dizaines de milliers de supporters suédois présents dans les tribunes. "Nous avions l’impression de jouer à domicile", confiera Zlatan à l’issue de la rencontre. La Suède, qui se déconcentre souvent après avoir ouvert le score, plie mais ne rompt pas. Mieux, Wilhemlsson ancien pensionnaire du FC Nantes, semble avoir retrouvé son dynamisme. Il est même tout proche d’inscrire un deuxième but. La seconde période baisse en intensité mais les valeureux suédois tiennent le coup et se paient même le luxe de doubler la mise en fin de match par l’intermédiaire de Sebastian Larsson.

Les suédois sortent ainsi la tête haute de la compétition après avoir mené au score dans les trois matchs de ce groupe D. Après avoir salué leurs supporters, les hommes d’Erik Hamren rentrent au vestiaire avec le sentiment du devoir accompli, mais aussi  avec l’impression qu’ils avaient le potentiel pour poursuivre l’aventure. Zlatan Ibrahimovic a d’ores et déjà annoncé son intention de continuer avec la sélection pour les qualifications de la Coupe du Monde 2014. Cette équipe, dotée d’un potentiel intéressant, doit tout de même impérativement se renouveler. Auparavant, lorsqu’on demandait à "Ibra" ce qu’il manquait à la Suède pour remporter l’Euro, celui-ci répondait le plus sérieusement du monde "dix autres Zlatan". Au vu du match d’hier soir, il semblerait que "deux ou trois autres Zlatan" seraient largement suffisants.