La Suède au top

  • A
  • A
La Suède au top
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - La Suède a réalisé un doublé lors du 30 km poursuite.

JO 2010 - La Suède a réalisé un doublé lors du 30 km poursuite. Voilà une nation qu'il faudra prendre très au sérieux à l'heure des relais. Auréolée de la couronne de Charlotte Kalla, la patronne du 10 km, mais cantonnée au mieux aux places d'honneur lors du 15 km et du sprint masculins, la Suède a justifié toutes ses prétentions sur le fond olympique samedi, en raflant deux des trois médailles en jeu sur la poursuite 30 km. Longtemps portées aux nues par Johan Olsson, lequel, parti en solitaire dans le dernier tiers du parcours, s'est finalement contenté du bronze, les couleurs jaune et bleue ont flotté haut dans le ciel de Whistler grâce à Marcus Hellner. Un sérieux client qui s'était juré de prendre sa revanche après avoir échoué au pied du podium du 15 km. Et la revanche fut éclatante, violente, imparable. Hellner, auteur d'une course intelligente, et toujours placé dans le bon wagon, ayant giclé dans les deux derniers kilomètres pour coiffer au poteau son compatriote Olsson et l'Allemand Tobias Angerer, pourtant pas né de la dernière neige et désormais crédité de quatre médailles olympiques, d'argent ou de bronze. Attendu au tournant ce samedi après son cuisant échec sur le 15 km, et malgré sa troisième place au sprint, Petter Northug, lui n'a pas eu son mot à dire. La faute à un bâton récalcitrant, et cassant, dans la dernière ligne droite de la poursuite. Onzième au final, relégué à 41"7 de la gagne, le probable futur lauréat de la Coupe du monde de ski de fond se doit dorénavant de miser sur le collectif pour sauver la face. Comme les fondeurs tricolores, qui n'ont pas su s'illustrer en individuel. Dans le coup jusqu'au 25e kilomètre, Vincent Vittoz, qui avait échoué en cinquième position du 15 km, à une poignée de dixièmes du podium, a dû se résoudre à lâcher prise à l'approche du dénouement, 15e au final à 1'12 du vainqueur. Révélation du 15 km côté français, Maurice Manificat n'a cette fois pu faire mieux que 26e. Quant à Jean-Marc Gaillard, niché dans le peloton de tête à l'issue de la portion classique, il a littéralement explosé en libre pour terminer 30e, à 4'36 de l'or. Gageons que les Bleus auront suffisamment de ressources pour réagir en relais...