La soirée des premières

  • A
  • A
La soirée des premières
Partagez sur :

Incapables de remporter le moindre match en Pro A depuis le début de saison, l'Asvel et Pau ont enfin ouvert leur compteur vendredi soir lors des premiers matches de la 4e journée de Pro A. Les hommes de Vincent Collet l'ont emporté 80 à 73 face à des Nancéiens diminués alors que les Palois ont eux difficilement dominé Strasbourg (77-72).

Incapables de remporter le moindre match en Pro A depuis le début de saison, l'Asvel et Pau ont enfin ouvert leur compteur vendredi soir lors des premiers matches de la 4e journée de Pro A. Les hommes de Vincent Collet l'ont emporté 80 à 73 face à des Nancéiens diminués alors que les Palois ont eux difficilement dominé Strasbourg (77-72). Ouf ! De Villeurbanne à Pau, deux places fortes - actuelles ou anciennes - du basket tricolore respirent enfin après avoir remporté leur toute première victoire de la saison en Pro A, vendredi soir lors de la 4e journée. Et si les promus palois s'attendaient quelque part à une telle entame, les Villeurbannais, champions de France 2008, ne pouvaient décemment pas se permettre, et leur entraîneur Vincent Collet encore moins, de connaître une quatrième de défaite de rang en championnat. Après une saison galère, les dirigeants rhodaniens commencent en effet à s'impatienter et la victoire 80-73 acquise face au leader nancéien, huit jours avant un périlleux déplacement à Cholet, va ramener un peu de sérénité au sein du club. Ce n'est pourtant pas forcément grâce à leur recrue Matt Walsh (7 points, 7 passes décisives et 7 balles perdues en 34 minutes), remplaçant d'un A.D. Vassallo en cours de licenciement, que les hommes en vert, vainqueurs de la bataille du rebond (36 à 29), ont dominé des Lorrains privés de Ralph Mims. Mais plutôt grâce à un 14-2 en début de deuxième mi-temps et aux performances solides de Davon Jefferson (26 points à 11/19 et 11 rebonds) et Mickaël Gelabale (23 points, 4 passes mais 4 balles perdues) auxquelles Akin Akingbala et Tremmell Darden (16 points et 7 rebonds chacun) ont tenté tant bien que mal de répondre, bien aidé par un Victor Samnick de retour des Etats-Unis (12 points et 4 rebonds). Reste à voir comment les Villeurbannais se sortiront de leurs deux prochaines sorties, puisqu'après Cholet, c'est Orléans qui fera face à cette Asvel en voie de guérison. Le Palais des sports de Pau a donc également pu se réjouir du succès de ses protégés, un succès 77-72 face à Strasbourg qui doit beaucoup à un homme : Demetric Bennett. A la peine depuis le début de saison (6.3 points de moyenne), l'ancien de South Alabama a démontré tout ce qu'il pouvait apporter vendredi soir. Car si c'est bien Ricardo Greer, un ancien de la maison, qui a terminé meilleur marqueur du match (29 points), l'Américain (25 points à 3/5 à 3 points et 3 passes) s'est montré décisif dans cette première victoire paloise de la saison, qui s'est dessinée après le repos, alors que l'égalité était parfaite à l'issue des deux premiers quarts (19-19 et 36-36). Largement en tête à cinq minutes du terme (68-52), les hommes de Didier Dobbels ont finalement pu compter sur l'expérience de Slaven Rimac et Mike Bauer pour plier l'affaire.