La soirée de toutes les surprises

  • A
  • A
La soirée de toutes les surprises
Partagez sur :

Quelle 12e journée du Top 14 ! Une soirée qui restera dans les annales avec la révolte des promus et les victoires de La Rochelle et d'Agen respectivement aux dépens des Champions de France clermontois (22-14) et du Racing (21-20). A Charléty, Bayonne s'impose au Stade Français (20-24) quand à Aguiléra, le BO bute dans le brouillard sur Castres (17-17). Seul Montpellier, d'une victoire bonifiée sur Brive (35-9), tire son épingle du jeu.

Quelle 12e journée du Top 14 ! Une soirée qui restera dans les annales avec la révolte des promus et les victoires de La Rochelle et d'Agen respectivement aux dépens des Champions de France clermontois (22-14) et du Racing (21-20). A Charléty, Bayonne s'impose au Stade Français (20-24) quand à Aguiléra, le BO bute dans le brouillard sur Castres (17-17). Seul Montpellier, d'une victoire bonifiée sur Brive (35-9), tire son épingle du jeu. AGEN-RACING-METRO 92: (21-20) Consulter aussi: Le film du match Signé Courrent ! Pour cette ultime rencontre avant la pause internationale, Agen crée l'une des sensations de cette 12e journée en tombant le Racing, à la sirène, au terme d'un match au couteau (21-20). Le round d'observation s'attarde à Armandie, entre deux équipes qui ne prennent pas beaucoup de risques. Le premier acte est donc assez décevant, mais aboutit à un intéressant chassé-croisé, puisque les Lot-et-Garonnais parviennent à tenir la dragée haute au Racing. Ainsi, si les Franciliens sont auteurs du seul essai des quarante premières minutes grâce à Bobo (5-3, 17e), le score à la pause est néanmoins de 9-8 à l'avantage des locaux... La course-poursuite prend un peu plus d'ampleur au retour des vestiaires, Courrent et Fillol, qui a lui remplacé un Wisniewski blessé, se rendent coup pour coup. Mais les Ciel et Blanc évoluent un cran au-dessus en fin de rencontre. Euphoriques, les hommes de Pierre Berbizier sont naturellement décidés à arracher la décision. C'est sans compter sur une ultime pénalité à la sirène de Courrent. Auteur de tous les points de son équipe, le buteur maison fait chavirer Armandie! Pas de changement en revanche au classement. Le Racing demeure 3e, tout comme Agen qui, malgré sa deuxième victoire de rang, reste 13e, le Stade Rochelais ayant en effet crée l'autre sensation de la soirée en battant Clermont! Prochains matches: Brive - Agen ; Racing-Métro 92 - Stade Français LA ROCHELLE-CLERMONT: (22-14) Consulter aussi: Le film du match La Rochelle chavire Avec des moyens limités mais efficaces, le Stade Rochelais a battu (22-14) le champion de France, l'ASM Clermont Auvergne, ce jeudi soir à Marcel Deflandre. Sous pression avant le coup d'envoi et sûrement gênés par la pluie, les Rochelais n'affichent pas de grande ambitions dans le jeu, mais remportent le premier round grâce à leur mêlée et à la botte de Benjamin Dambielle. Face à des Auvergnats un peu amorphes, les locaux virent en tête à la pause (9-6). Opportunistes, les Maritimes font le break sur une tentative de pénalité de Dambielle qui heurte le poteau: Vincent Roux, qui a bien suivi, ramasse le ballon et plonge (16-6, 53e). Dopés par l'entrée en jeu de Lauaki, les Clermontois mettent enfin la main sur la ballon et sont récompensés par un essai de Malzieu (16-11, 65e). Mais Dambielle (6/7 au pied ce soir) permet aux siens de garder l'avantage jusqu'au bout et prive même Clermont du bonus défensif sur la sirène. Avec ce succès de prestige, la Rochelle fait chavirer de bonheur Marcel Deflandre et s'éloigne un peu de la zone rouge. Septième au classement, Clermont fait du sur-place. Prochains matches: Bayonne - La Rochelle ; Clermont - Toulouse STADE FRANÇAIS-BAYONNE: (20-24) Consulter aussi: Le film du match L'Aviron se rebiffe Englués dans le ventre mou du classement, le Stade Français et l'Aviron Bayonnais avaient l'occasion de se relancer, jeudi avant la trêve internationale. Après cinq revers consécutifs, ce sont les Basques qui ont renoué avec le succès en s'imposant à Charléty (20-24) face à des Parisiens qui ne peuvent s'en vouloir qu'à eux-mêmes. Car ce sont les joueurs de la capitale qui réalisent le meilleur début de rencontre, concrétisé au score par les pénalités de Dupuy (12e, 20e). Mais à force de ne pas concrétiser leurs temps forts, les protégés de Cheika se font avoir en contre par Mazars et Huget (29e, 37e), qui permettent ainsi aux visiteurs de regagner les vestiaires avec un avantage de onze points (6-17). Vexés d'être menés au score contre le cours du jeu, les léopards rose relancent la machine et plongent enfin en terre promise par Arias (14-17, 49e). On croit même les Parisiens capables de renverser la situation après le jaune donné à Pietersen, immédiatement puni par Dupuy (57e). Mais Peyras, après un caviar de Huget, permet à l'Aviron de reprendre les commandes de la rencontre pour ne plus les lâcher (20-24, 66e). Du coup, ce succès surprenant permet à Bayonne de redresser la barre et de grimper à la neuvième place du Top 14, à égalité de points avec son adversaire du soir, qui se contente du point de bonus défensif. Prochains matches: Racing-Métro 92 - Stade Français ; Bayonne - La Rochelle BIARRITZ-CASTRES: (17-17) Consulter aussi: Le film du match Le BO dans le brouillard A l'issue d'un match disputé sous un épais brouillard et qui aurait dû être interrompu, Biarritz et Castres n'ont pu se départager (17-17). Un score de parité qui fait le bonheur des Tarnais. D'entrée de jeu, les Castrais occupent le camp adverse. Biarritz, sous pression, commet des fautes. Romain Teulet ouvre le score sur pénalité (0-3, 5e) et récidive peu après (0-6, 10e). Peu à peu, le BO se remet dans la partie et marque un essai par Yachvili, qui démarre au ras de sa mêlée (5-6, 16e). Le brouillard se met subitement de la partie, mais Teulet reste toujours aussi habile dans ses coups de pied (5-9, 20e). Un essai collectif du CO est refusé après consultation de la vidéo (24e). Yachvili, dans un grand soir, redonne espoir à ses équipiers avant la pause en réussissant une pénalité (8-9, 36e). De retour des vestiaires, le brouillard est de plus en plus épais, mais la partie reprend. Castres, toujours aussi conquérant, trouve la faille par Tekori (8-14, 45e). Heureusement, le festival Yachvili reprend. Après une tentative renvoyée par le poteau (52e), le demi de mêlée biarrot se reprend et enquille trois nouvelles pénalités (54e, 63e et 69e). Le BO, devant au score (17-14) semble devoir gagner ce match, mais Teulet égalise in extremis sur pénalité (17-17, 78e). Après un ultime échec de Yachvili, les deux équipes se séparent par ce score nul équitable. Biarritz reste quatrième et Castres sixième. Prochains matches: Bourgoin - Biarritz ; Castres - Perpignan MONTPELLIER-BRIVE: (35-9) Consulter aussi: Le film du match L'aventure continue Imprenable Yves-du-Manoir! Face à Brive, Montpellier a remporté son sixième succès à domicile en autant de sorties. Mais ce fut bien plus dur que ce que peut indiquer le score, gonflé en fin de match (35-9). Car le début de match est largement à l'avantage des Coujoux. Orphelins de leur maître à jouer, Trinh-Duc, blessé, les Héraultais se cherchent dans le jeu. Chkhaidze écope d'un jaune pour une faute sur Estebanez (14e), tandis que Bélie passe deux pénalités (0-6). Bustos Moyano est à la peine face aux perches (1/3), à l'image de son équipe (3-6, 17e). Deux rebonds favorables à Nagusa vont alors faire tourner la partie. Sur le premier, le Fidjien file tout seul à l'essai (10-6, 33e). Sur le second, il est accroché irrégulièrement par Claassen, qui prend un jaune à son tour (36e). La sanction tombera juste après la pause. Le capitaine briviste n'est pas encore revenu que Nagusa inscrit un nouvel essai, plus collectif cette fois-ci (17-6, 43e). Bélie a beau passer une nouvelle pénalité (17-9, 45e), les Corréziens n'y sont plus. Logiquement, Montpellier va enfoncer le clou en fin de match pour décrocher un bonus offensif inespéré au vu de la 1ere période. Mais Fernandez (72e), puis Matadigo (74e) vont bel et bien enfoncer la défense du CABC pour donner une ampleur assez sévère au score (35-9). Si Montpellier décroche une neuvième victoire en 12 journées et met la pression sur Toulouse, Brive concède sa 4e défaite de rang en Top 14 et se rapproche dangereusement de la zone rouge. Prochains matches: Toulon - Montpellier ; Brive - Agen