La Sociedad en quête de lumière

  • A
  • A
La Sociedad en quête de lumière
Partagez sur :

Un mois d'octobre bien délicat... Après un bon début de saison, la Real Sociedad reste sur une série très négative de quatre défaites en cinq rencontres. A l'image du match perdu face au leader, Levante, dans les arrêts de jeu mercredi (2-3), le club dirigé par Philippe Montanier manque parfois de réussite. Il n'en reste pas moins que la réception du Real Madrid, samedi lors de la 11e journée, s'annonce délicate.

Un mois d'octobre bien délicat... Après un bon début de saison, la Real Sociedad reste sur une série très négative de quatre défaites en cinq rencontres. A l'image du match perdu face au leader, Levante, dans les arrêts de jeu mercredi (2-3), le club dirigé par Philippe Montanier manque parfois de réussite. Il n'en reste pas moins que la réception du Real Madrid, samedi lors de la 11e journée, s'annonce délicate. La Real Sociedad rêve d'équilibre. Elle aimerait surtout pleinement jouer son rôle en proposant une parfaite équité dans la lutte pour les premières places. En effet, après avoir tenu la dragée haute au Barça, lors de la 3e journée (2-2), il conviendrait d'en faire de même face au Real Madrid... Évidemment, cette logique ne tient pas une seule seconde. D'autant moins que si les Madrilènes sont dans une forme éblouissante, les Basques, eux, cherchent par tous les moyens à sortir d'une spirale négative très accrocheuse. On a vu mieux comme équipe que l'ogre merengue. L'équipe dirigée par Philippe Montanier ne démérite pas pour autant et aurait notamment pu repartir avec un bon point de Valence. La réussite du leader a néanmoins fait la différence et Levante l'a emporté dans le temps additionnel (3-2). "C'est une grande déception, je suis triste pour les joueurs mais j'ai confiance pour l'avenir car mes joueurs ont, peut-être, disputé leur meilleur match de la saison", expliquait après coup l'entraîneur français à la presse espagnole. Montanier fait d'ailleurs l'effort de ne pas répondre en Français lors des conférences de presse. Les attaquants en panne Le meilleur match de la saison pour un revers à Levante n'incite cependant pas à l'optimisme à l'heure de recevoir le Real Madrid qui a pris l'habitude de passer des valises à tous ses adversaires. Car même si le stade Anoeta sera plein, comme toujours face au représentant de la capitale, avec une énergie toute particulière pour aider l'équipe, Antoine Griezmann, très revanchard, et ses coéquipiers auront besoin d'un match accompli et plein pour exister. Un match référence en somme pour trouver le second souffle dont ils ont besoin pour s'éloigner d'une zone rouge qui se rapproche inexorablement. De fait, avec huit unités au compteur et un seul point d'avance sur le premier relégable, Villarreal, les Basques n'ont désormais plus de marge de manoeuvre. Cela passe par un retour à une réussite des attaquants qui semblent clairement en panne ces derniers temps. La meilleure preuve tient dans le fait que quatre des cinq derniers buts ont été inscrits par des défenseurs (Inigo Martinez et Estrada)... Un peu de réussite à tous les étages, ce serait effectivement un bon début.