La Slovénie fait sensation

  • A
  • A
La Slovénie fait sensation
Partagez sur :

FOOTBALL - La Slovénie s'est qualifiée pour le Mondial aux dépens de la Russie, tout comme la Grèce et le Portugal.

Pour la seconde fois de son histoire, la Slovénie participera à la Coupe du Monde. Battus en Russie à l'aller (1-2), les Slovènes ont réussi à renverser la vapeur mercredi lors du barrage retour. De son côté, le Portugal a assuré son ticket en s'imposant en Bosnie (1-0), sur le même score qu'à l'aller. Enfin, la Grèce s'est qualifiée aux dépens de l'Ukraine (1-0, 0-0).Slovénie – Russie: 1-0 (Aller: 1-2)Le cauchemar des Russes ! On sentait que le but de Pecnik, dans les dernières minutes du match aller (2-1), pourrait être déterminant. Il a en effet permis à la Slovénie de ne pouvoir l'emporter que 1-0 au retour pour se qualifier pour l'Afrique du Sud. L'unique but de la partie, l'oeuvre de Zlatko Dedic en fin de première période, offre à la jeune nation slovène sa première phase finale de Coupe du monde. Les joueurs de Guus Hiddink, demi-finaliste du dernier Euro, ont même bu le calice jusqu'à la lie, car ils ont terminé la rencontre à neuf après les expulsions de Kerzhakov (66e) et de Zhirkov (92e).Bosnie – Portugal: 0-1 (Aller : 0-1)Après avoir décroché presque miraculeusement leur place en barrages, les Portugais, même privés de leur Ballon d'or Cristiano Ronaldo, sont parvenus à s'extraire du piège tendu par la Bosnie. Dominateurs, les hommes de Carlos Queiroz ont parfaitement maitrisé ce match retour, et l'ont emporté grâce à un but de Raul Meireles (1-0). Deco, Simao et consorts obtiennent ainsi leur place dans l'avion pour l'Afrique du Sud. Le coup est dur pour une équipe de Bosnie encore jeune , mais qui a montré de belles promesses, notamment à l'aller, et qui sera probablement difficile à jouer dans les prochaines années, avec des talents comme Dzeko, Misimovic ou Pjanic.Ukraine – Grèce: 0-1 (Aller: 0-0)Cruelle désillusion pour l'Ukraine ! Les Ukrainiens pensaient être en bonne position après le match nul (0-0) en Grèce, mais les partenaires de Shevchenko se sont fait surprendre à Donetsk par les Héllènes (0-1), malgré l'abattage de l'attaquant du Dynamo Kiev, omniprésent mais malheureux. Un petit but de Salpingidis à la 31e minute, bien lancé par Samaras dans le dos de la défense, suffit aux Grecs pour les envoyer en Afrique du Sud. Les champions d'Europe 2004, toujours dirigés par l'Allemand Otto Rehhagel, y disputeront leur seconde Coupe du monde, après l'édition 94 aux Etats-Unis, où ils n'avaient pu franchir le premier tour.